Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

message personnel

BARTLLEBOOTH

Je pensais être le seul et l’ami Dubuc m’a permis de sortir de ma solitude… http://dubucsblog.hautetfort.com/archive/2006/11/30/help.html Je ne peux plus mettre de commentaire également sur typepad et sur noos. Mes chers amis Arnolux et brieux75, je vous aime toujours mais je ne peux plus vous parler…..je ne vois pas d’explication rationnelle, je poste mes commentaires depuis mon poste de bureau. Il faudrait que je fasse un test sur un ordinateur perso aarrrrrrrrrrhhhhhhh c’est frustrant tout cela

wednesday i'm in love

BARTLLEBOOTH
wednesday i'm in love
wednesday i'm in love

Le mercredi est un jour important…..c’est le jour de Télérama….ne vous marrez pas derrière votre clavier en lisant cette phrase, comme dirait Chouchou j’adôôôôôre télérama. J’aime découvrir le sommaire, voir les commentaires même si je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des opinions (quelle tristesse de lire un journal qui n’aurait que les mêmes opinions que soi, qui ne nous brosserait que dans le sens du poil). Mais d’un autre coté à la fin de la lecture je suis aussi très déprimé. Déprimé car comment organiser ma semaine en trouvant le temps de regarder une trentaine de programmes de télévision...

Les bienveillantes...suite et fin

BARTLLEBOOTH
 Les bienveillantes...suite et fin
Les bienveillantes...suite et fin

Après Presque 4 semaines de lecture, j’ai fini les bienveillantes de Jonathan Litell….ouf car ce ne fût pas le livre le plus facile à lire de mon existence. 900 pages en petits caractères et d’une écriture serrée, c’est un livre qui a sûrement du être sponsorisé par la fédération française d’ophtalmologie. J’avais déjà parlé de ce livre en cours de lecture http://bartllebooth.over-blog.com/article-4527376.html alors quel bilan en tirer une fois la lecture finie ? Nous allons mettre de coté tous les débats sur le droit de l’écrire ou pas (Claude Lanzmann) ou sur les invraisemblances de lieu, ces...

écoute perpétuelle épisode 9

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 9
écoute perpétuelle épisode 9

Green day : american idiot “Eh le tricheur c’est le deuxième disque de suite à la lettre G » « bah oui et alors c’est mon blog je fais ce que je veux et puis punk is not dead, be bop a lula and rock n roll à la one again » ……. Bon ok je me calme. Je dois remercier mon futur beau frère de m’avoir gravé ce CD, car j’ai chez moi le boîtier, le livret, le dvd de l’édition spéciale mais pas le disque qui s’est perdu dans les méandres de ma collection…..je n’aurai jamais pensé acheter un disque de green day pour des raisons subjectives et injustifiées mais ce disque est un putain de bon disque, rythmé,...

3 is the magic number

BARTLLEBOOTH
3 is the magic number
3 is the magic number

C’est un numéro spécial du monde 2, c’est 36 pages dans le figaro magazine, c’est un supplément au monde du 10 novembre, bref le high-tech, les nouvelles technologies, l’avenir numérique est partout…et moi j’ai parfois l’impression d’être nulle part. Bon c’est vrai je me suis toujours fait traiter de vieux con depuis que je suis tout jeune mais quand même cette avalanche de suppléments, d’articles et de produits présentés me laissent pantois et KO. Il faut quand même nuancer, le numéro spécial du monde 2 était assez éclairant sur les enjeux et l’avenir du numérique, une très bonne interview d’un...

parisien....

BARTLLEBOOTH
parisien....
parisien....

Séjour parisien et familial le week en dernier. Partir pour deux jours (où que ce soit d’ailleurs) est toujours une forme d’expédition , il faut tenter de prévoir tout pour le bien être des enfants entre autre, et on a parfois l’impression de transporter une semaine de réserve…… Malgré mes origines parisiennes (nul n’est parfait), circuler dans la couronne parisienne peut très vite tourner au cauchemar et c‘est cette fois munis de mon Tom Tom que nous partîmes le cœur léger découvrir le 1 2 3 4 5 6 7eme appartement parisien de ma sœur jumelle (bien placé et agréable). Le samedi après midi permit...

It's raining again

BARTLLEBOOTH
It's raining again
It's raining again

Par provocation, j’ai souvent annoncé d’un ton assuré que j’aimais la pluie, l’hiver et le mauvais temps. Après 4 jours d’un régime humide, des trombes d eau venant remplacer des trombes d’eau je dois nuancer mon propos et dire d’une voix convaincue : MARRE DE LA PLUIE La conséquence étant que cela crée en ce moment un état morose et spleenesque général, pas toujours désagréable mais ne rendant pas la vie euphorique non plus. Allez en espérant des jours meilleurs je vous souhaite un bon week-end, dehors ou dedans, au chaud ou au froid et tentons de réchauffer nos os humides.

écoute perpétuelle épisode 8

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 8
écoute perpétuelle épisode 8

THE BEATLES : ABBEY ROAD Chroniquer sur les Beatles est compliqué vu que tout a été dit sur ce groupe. Donc voila Abbey Road, avant dernier album studio, où donc le groupe par en déliquescence, c'est-à-dire qu’on entend plus 4 musiciens se répartissant les morceaux du disque, plus qu’un groupe jouant ensemble. Il semble que Mc Cartney ai gagné aux poings sur celui là et que Lennon soit un peu(beaucoup ?) absent. Comme dans (presque) tous les disques des Beatles, on a le droit à une ou deux chansons stupides, qui chantées par Carlos (comme dirait Eddy Mitchell) passeraient pour de sombres merdes....

OUUUPS

BARTLLEBOOTH
OUUUPS
OUUUPS

c’est une nouvelle, attrapée au hasard sur la blogosphère, le nouveau baladeur numérique lancé par Microsoft pour concurrencer le IPOD, n’est pas compatible avec Vista le nouveau système d’exploitation que s’apprête à lancer aussi Microsoft…..Cela pourrait faire sourire, voire rire mais cela me donne presque envie de pleurer. Ne dramatise pas, ne dramatise pas me direz vous et vous aurez raison, N’empêche que, c’est plutôt symptomatique du monde de l’entreprise aujourd’hui où chaque service travaille dans son coin, tenu par ses objectifs propres et ne souci que accessoirement de l’autre. Sur un...

MEA COULP(A)

BARTLLEBOOTH
MEA COULP(A)
MEA COULP(A)

J’ai la critique facile et le mot définitif de temps en temps, habitude détestable de celui qui veut faire le malin (mais « qui fait le malin tombe dans le ravin » comme dirait l’autre). Je la ramène comme celui qui sait (pour masquer mes doutes ?)Mais parfois on peut se tromper et il faut surtout être capable de le reconnaître. Pourquoi nous raconte il cela et bat il sa coulpe vous demandez vous ? et bien la semaine dernière en allant sur le blog de l’excellent Arnolux (http://arnolux.typepad.fr/), celui ci gentiment nous offrait un verre de beaujolais et j’avais perfidement remercié l’auteur...

1 2 3 > >>