Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

écoute perpétuelle épisode 17

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 17
écoute perpétuelle épisode 17

Jonathan Richman: I’m so confused Ce cher Jonathan publie grosso modo le même type d’album depuis des années dans un quasi anonymat (seulement troublé brièvement par ces interventions hilarantes dans un film des frères Farrelly Mary à tout prix). C’est un album formidable et oubliable plein de ritournelles amusantes que l’on chantonne tranquillement The smashing pumpkins: Mellon collie and the infinite sadness Billy Corgan est un mec compliqué, il aurait pu publier un album définitif, mais son coté baba au rhum j’en mets un peu plus a fait que ce double album souffle de quelques boursouflures qui...

This way up

BARTLLEBOOTH
This way up
This way up

Le week-end avait débuté cette fois le jeudi soir….bon je sais cela fait un peu parvenu, cadre avec RTT mais tout est faux j’ai été bosser le vendredi (et je ne suis même pas cadre en plus)….Donc soirée d’entreprise le jeudi soir pour fêter les « bons » résultats logistiques de 2006…malgré mon humeur maussade du moment (les gentils participants de cette soirée ont supporté avec plein d’amitié ma tête de droopy toute la soirée). Cela a débuté par un laser game …si vous ne savez pas ce que c’est, c’est comme jouer à Doom en vrai, avec des cibles sur vous et le but est de tuer (pas pour de vrai on...

écoute perpétuelle épisode 16

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 16
écoute perpétuelle épisode 16

Keith Jarret : The Köln Concert Que dire de ce disque que ce fut une vraie claque lors de sa découverte pour moi (par l’intermédiaire de Journal Intime), ce son de piano solo, cette improvisation…il y a des œuvres qui vous font comprendre ce que l’art est vraiment et ce disque en fait résolument parti. Kent : Agnesta hill Un groupe de pop rock suédois, ni bon ni mauvais. Je m’étais laissé embarqué par le single mais l’album ne tient pas, à mon sens, la distance. On chantonne de temps en temps mais cela ne va pas plus loin. En fond sonore à la rigueur. Ray Lamontagne : Troubles Une chanson tournait...

Retour de barbarie Raymond Guérin

BARTLLEBOOTH
Retour de barbarie Raymond Guérin
Retour de barbarie Raymond Guérin

Soit un homme de retour du stalag en 43 retrouvant sa vie et son « rêve » de vie, la vie littéraire parisienne. Dire qu’un emprisonnement de 3 ans change un homme est un euphémisme et le retour de Guérin à la vie « normale » ne se fait pas facilement (ce n’est pas pour rien que ce livre est préfacé par Jean-Paul Kaufmann) , la redécouverte de la vie parisienne et du monde artistique qui joue presque comme si il ne se passait rien dehors perturbe Guérin. On sent l’écrivain confronté à sa vision de captivité et à une réalité tout autre. Ce n’est de ce fait pas un livre léger ni positif que l’on aborde,...

fatal error 2

BARTLLEBOOTH

Quand rien ne va, rien ne va …cette fois c’est over blog qui est en maintenance et qui ne peut prendre de photos et fichiers, je republie dés que ce soucis technique est réglé

la ballade de bob&diddl

BARTLLEBOOTH
la ballade de bob&diddl
la ballade de bob&diddl

ATTENTION-CAUTION-WARNING Certains faits et évocations de cette notule contiennent des images ou textes qui peuvent ne pas parler aux lecteurs de plus de 4 ans, que les lecteurs dépassant cet age (ou n’ayant pas d’enfant ce cet age) ne prennent pas peur pour autant, ils pourront (peut être) trouver aussi leur compte dans cette notule Tout avait pourtant mal débuté (note du correcteur, formule déjà utilisée à revoir).bon donc parfois on a pas de chance (note du correcteur un peu d’optimisme que diantre)…bon bon je me ressaisis… Suite à un vendredi qui n’a jamais existé (ou peut être 1 heure le midi),...

back on tracks

BARTLLEBOOTH
back on tracks
back on tracks

L’erreur n’était donc pas fatale…le temps de refaire les connexions et me revoilà sur les rangs pour « polluer » le web 2.0 de mes avis, pensées et chroniques dont l’inutilité en fait toute l’utilité… (Tout du moins pour moi)

Fatal error

BARTLLEBOOTH
Fatal error
Fatal error

Des difficultés techniques autant sur mon cerveau un poil névrosé que sur le système (panne informatique générale dans mon entreprise) qui me permet de publier ces notules, ne me permettent pas pour le moment de vous faire profiter des notules au rythme auquel je vous avais habitué En m’excusant par avance j’espère que tout redeviendra à la normale d’ici vendredi et espère de votre part, fidèles lecteurs (et tous les autres) patience et mansuétude… amicalement Bartllebooth

the loire valley concert

BARTLLEBOOTH
the loire valley concert
the loire valley concert

Tout avait pourtant mal débuté. Si la couleur de la semaine s’approchait de la brume (quoi la brume une couleur…et puis quoi encore…) le vendredi était lui d’un noir profond, très très profond. La semaine précédente mon médecin ne m’avait pas que conseillé de partir une semaine au soleil, il m’avait aussi prescrit un antidépresseur (à y réfléchir j’aurais préféré qu’il me prescrive une semaine de vacances au soleil et qu’il me conseille juste de la pharmacopée mais bon on a le système de santé que l’on mérite). Cela fait deux hivers que c’est comme cela, j’ai beau lutter il y a un moment où il...

Jeffrey Luck Lucas

BARTLLEBOOTH
Jeffrey Luck Lucas
Jeffrey Luck Lucas

J’avais découvert Jeffrey Luck Lucas par l’intermédiaire de Pandora et j’étais tombé amoureux des quelques morceaux entendus. Je l’avais évoqué brièvement dans cette chronique et je n’ai finalement pas résisté à faire l’acquisition des deux disques parus sur un petit label américain. L’import des USA est resté à un prix acceptable (28 euros les deux disques port compris sur un site très sympa cdbaby.com ….Vive l’Euro fort…) et j’ai donc reçu les disques en moins d’une semaine (commandé le même jour, le 21/12/2006, sur fnac.com un disque annoncé en livraison 24 heures est arrivé lui le…05/01/2007…...

1 2 > >>