Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

stormy weather

BARTLLEBOOTH
stormy weather
stormy weather

Le ciel est devenu sombre, pas d’un coup mais petit à petit. Vous vous dites que les couleurs que ce sombre apporte donne un air de 15 août à cette soirée, il manque juste le coté suffocant de l’air avant l’explosion d’humidité de l’orage et là, le tonnerre gronde, il fait 8° dehors, des gouttes tombent, lourdes, en rang serré, seul manque la chaleur pour vous faire croire à des vacances estivales. Nous ne sommes que fin mars, le premier orage d’une saison en devenir a eu lieu et le contraste vous perturbe. De toute façon tout vous perturbe, choisir, bouger sont des mots qui vous perturbent, vous...

écoute perpétuelle épisode 21

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 21
écoute perpétuelle épisode 21

The pixies : Doolitlle Les pixies ont une place à part dans mon cœur et je suis incapable de dire pourquoi. Une musique si directe, si simple et si complexe à la fois ce n’est pas croyable. Ce son de guitare, ces mélodies, cette hargne qui vous donne envie de bastonner la terre entière. On sent que rien n’est prémédité, rien n’est réfléchi, une osmose de musiciens même pas intelligents, de l’art brut ce que le rock doit toujours être. Pour l’anecdote, j’avais acheté cet album en K7, et je me souviens encore de la tête de ma mère et d ma sœur quand je l’ai mise dans l’autoradio, le regard interrogateur...

Le bûcher des vanités

BARTLLEBOOTH
Le bûcher des vanités
Le bûcher des vanités

Bon allez je vous dois la vérité cette année je me suis mis à suivre la Nouvelle star….je sais comme cela annoncé froidement, tapé de mes petits doigts manucurés sur mon joli clavier, a crée quelques remous devant vos yeux fixant l’écran de votre ordinateur et j’en vois même deux ou trois qui ont basculé de leur fauteuil (attention ceci ne peut être utiliser comme argument pour un accident du travail). Bref j’ai regardé les 3(4 ?5 ?) premiers épisodes et quel verdict. Bah je me suis pris presque au jeu….oui moi le lecteur qui se la joue avec ses livres d’Henri Calet, ses albums de jazz et tout...

Metheny/Mehldau quartet

BARTLLEBOOTH
Metheny/Mehldau quartet
Metheny/Mehldau quartet

Quand on aime, c’est jusqu’à quel point ? Prenez Pat Metheny, vous en avez dit du bien plus d’une fois, et vous aviez été enthousiaste lors de la publication du disque de duo avec Brad Mehldau. Vous vous êtes donc précipité quand un nouveau disque de la session a été publié, cette fois avec la ligne rythmique du Brad. Et vous devez donc être honnête, cette fois vous avez l’impression que l’on se fout de votre gueule. Pas sur la qualité du disque, qui est pas mal (mais un peu sans rythme quand même, ce qui est contradictoire avec le rajout d’une section rythmique) mais il ne casse pas non plus la...

I'm a roquette man

BARTLLEBOOTH
I'm a roquette man
I'm a roquette man

C’est quoi le bonheur ? Gagner au loto diront certains, un dîner ou plus si affinité avec Sophie Marceau (désolé petite fixette, quoi que un peu dissipée depuis qu’elle a osé sortir avec Christophe Lambert) ou bien un bon verre de vin entre amis bref c’est multiple, pas très homogène et assez personnel mais le bonheur est partout tout le temps il suffit de le capter (cela fait un peu argument de gourou de secte non ?) Bref vous êtes rentrés du boulot pas très tard, un soleil printanier a chauffé votre voiture et vous rouleriez bien fenêtre ouverte avec le coude sur la portière, mais pas de « je...

La complainte du danseur frustré

BARTLLEBOOTH
La complainte du danseur frustré
La complainte du danseur frustré

Lassitude…et vide….C’est Vendredi soir et la semaine fut longue. Si le plaisir d’avoir travaillé sur un mode « vintage » avec mon Thib-Thib, se replonger en 5 minutes sur un fonctionnement oublié depuis un long moment fut éprouvant et je tentais de faire face avec les honneurs. Mon véhicule me ramène donc dans mes pénates mais c’est dur. Même l’ouverture de la Traviata et le chant de la callas tout en contemplant la Loire de ce début de printemps (je me prenais pour le fils de Dalva dans « the long road home »de Jim Harrison , à rechercher des oiseaux, livre magnifique et unique dont je possède...

Week-end....amputé

BARTLLEBOOTH
Week-end....amputé
Week-end....amputé

Fin de semaine qui sent la fin des haricots….après un début productif je me suis plongé dans les limbes de la fatigue grâce (à cause ?)du travail et résultat, pas de billet d’humeur, pas de chronique de livre ou de disque….je vais donc emmener ma tête de Droopy et mon énergie d’escargot jusqu’à ma maison et tenter de faire le plein d’énergie avec un week-end amputé d’une heure (ah cruel changement d’heure….). Profitez aussi tous de cette fin de semaine et à la semaine prochaine, avec une heure de vie disparue, le temps est relatif comme dirait Einstein

Cachez ce chiffre que je ne saurais voir

BARTLLEBOOTH
Cachez ce chiffre que je ne saurais voir
Cachez ce chiffre que je ne saurais voir

J’ai voulu prolonger le plaisir…oui j’ai voulu prolonger le plaisir et rien de mieux pour prolonger le plaisir que d’acheter la bible (je vois dans le fond un ou deux sourcils qui se lèvent, circonspects), la bible du rugby : Midi Olympique…et j’ai lu…des chiffres…j’avais donc pris du plaisir à voir un match, pas parfait mais plaisant, des erreurs (que celui qui n’en fait pas me jette le premier ballon de rugby), et des réussite et pour Midi Olympique tout a l’air de se résumer sur des plaquages réussis ou ratés, des touches prises ou pas, le nombre de mêlés etc.…le mal de notre temps…on croit...

Arcade Fire Neon Bible

BARTLLEBOOTH
Arcade Fire Neon Bible
Arcade Fire Neon Bible

Il y a les chanceux et il y a…moi…bon je refais le coup du caliméro… mais il y a de quoi…vous avez donc fait l’acquisition du nouvel album de Arcade Fire et vous attendiez le moment opportun, le temps de digérer le choc et de mettre des mots sur vos sentiments…et Dubuc dégaine plus vite que vous et il a en plus la chance des les avoir vu à l’Olympia…la chance des parisiens….car avant de les voir à Tours… Pour le concert lisez Dubuc c’est superbe …pour le disque eh bien que dire…on a dans de la musique de consommation courante…rien de bien surprenant mais pas de désagréable et vous avez de temps...

Henri Calet/Raymond Guérin Correspondance 1938/1955

BARTLLEBOOTH
Henri Calet/Raymond Guérin  Correspondance 1938/1955
Henri Calet/Raymond Guérin Correspondance 1938/1955

On y revient….on y revient….J’avais découvert Henri Calet et Raymond Guérin, et j’en avais fait des comptes rendus enthousiastes ici, là et là…Pour boucler une première boucle (je ferai c’est une évidence encore quelques tours dans leurs œuvres respectives) voici leurs lettres publiées au dilettante. Je crois bien que c’est le premier livre de correspondance que je lis et cela donne un petit sentiment de voyeur pas si désagréable, l’impression de lire à la dérobée des lettres posées sur un coin de bureau. On découvre une amitié d’hommes de lettres qui s' ils ne se sont pas vus tant que cela, ont...

1 2 3 > >>