Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

La zone d'inconfort Jonathan Franzen

La zone d'inconfort Jonathan Franzen
La zone d'inconfort Jonathan Franzen

La zone d’inconfort de Jonathan Franzen est elle confortable à lire ? Bon je sais c’est une intro un peu bateau mais il est parfois (toujours ?) difficile de débuter des notules, ce premier geste ce premier mot qui doit entrainer la suite. Bref, je ne suis pas là pour raconter ma vie mais pour parler de ce livre de Jonathan Franzen. Auteur il y a quelques années des corrections, livre bluffant sur la famille (américaine ?), le voici donc sur une forme d’autobiographie par la bande tout en refusant cette appellation, l’auteur ayant dit qu’il se refusait à le faire. N’empêche que. Si les six récits...

Sebastien Tellier Sexuality

Sebastien Tellier Sexuality
Sebastien Tellier Sexuality

Allez maintenant que le kitchissime concours de l’eurovision est terminé, il est temps de se retourner sur notre candidat français qui a terminé à une glorieuse 18eme place…que dire que dire… vu le disque qu’il vient de pondre, c’est étonnant car avec un disque pareil, il méritait aisément le podium. Nous voici donc avec un « pseudo » artiste, soutenu par une énorme population de journaliste pour un album de total mauvais goût, vulgaire à souhait, voulant jouer sur plusieurs degrés mais qui se prend les pieds dans le tapis. Produit par la moitié de daft punk, c’est un album dont le fond sonore...

Duffy Rockferry

Duffy Rockferry
Duffy Rockferry

L’illusion a durée une petite dizaine de secondes, elle a disparue jusqu’au titre suivant, puis a disparue de nouveau et finalement je me suis laissé embarqué. Suis-je trop cynique ? Pas assez naïf ? ou l'inverse ? Un mélange des deux surement mais du coup mon cerveau mouline et voit (fantasme) des choses dont je ne saurai jamais la vérité, me persuadant juste de ma brillance (de pacotille et illusoire) pour mon confort moral. Mais de quoi parle t-il ? Les plus brillants auront associé ce début de notule avec le titre et auront compris que je parle de l’album de Duffy Rockferry. Dés le début de...

Romance Ed McBain

Bartllebooth
Romance Ed McBain
Romance Ed McBain

Avec Romance d’Ed Mc Bain, j’entame le 8eme tome des aventures du 87eme district. Rien de nouveau avec cet opus 49, si ce n’est une forme de déprime de l’auteur, non pas en ce qui concerne son œuvre, mais sur les relations raciales aux Etats-unis, par la loupe d’une relation entre Bert Bling, policier du 87eme et un médecin noir. Cette relation montre toute l’ambiguïté d’une société pluriculturelle dans la forme mais ou au fond tout est cloisonné et où toutes les races, voir les classes sociales vivent à coté plus qu’ensemble. Sinon, en ce qui concerne le suspens policier, nous avons une comédienne...

Poussière de la route Henri Calet

Poussière de la route Henri Calet
Poussière de la route Henri Calet

Un livre écrit par un dilettante, publié par les éditions du Dilettante et une chronique écrit par un dilettante….un beau tiercé pour une notule qui devrait tout logiquement être en roue libre…Soit donc un ensemble d’articles publiés par Henri Calet et réunis dans cet ouvrage Poussière de la route, où l’on ira en campagne électorale avec l’auteur dans l’après guerre, où l’on assistera à une course de stock car où bien encore partir en vacances dans la grande couronne parisienne ou en Normandie. On retrouve dans tous ces articles ce ton, cet écriture qui sans l’air d’y toucher montre un détachement,...

Lundi intime

Lundi intime
Lundi intime

Bon, peu de temps ce soir, pas le temps de développer sur un livre ou disque et comme je n’écris rien d’avance (hop, sans filet), je vais utiliser le joker de tout bloggeur, la vidéo YouTube…un film qui m’a marqué, et une des plus belles adéquations entre image et musique, Nanni Moretti et Keith Jarret, de l’intime vers l’universel, une des multiples définitions de l’art, profitez, c’est magique, personnelement ma vie à changé après ce film

Tindersticks The hungry saw

Tindersticks The hungry saw
Tindersticks The hungry saw

Quoi, un nouvel album des Tindersticks ? Cette probabilité improbable m’a sauté aux yeux alors que je feuilletais Transfuge, magazine que je connaissais vaguement pour son approche de la littérature étrangère mais qui semble s’être diversifié (pas mal du tout d’ailleurs, à suivre). Bref du coup je vois un article sur les Tindersticks et la sortie d’un nouvel album du groupe… j’étais resté au semi clash, aux deux albums du chanteur d’un niveau…uhmmm….moyennement passable et donc oh seigneur que ma joie demeure…mais à quoi m’attendre ? Ce groupe je l’avais vénéré fut un temps (pas celui que les moins...

La malediction d'Edgar Marc Dugain

La malediction d'Edgar Marc Dugain
La malediction d'Edgar Marc Dugain

La malédiction d’Edgar de Marc Dugain, soit la vie du mythe Edgar Hoover à la tête du FBI. Roman ? Biographie ? Marc Dugain crée ici un étonnant mélange où on ne sait ce qui est vrai, ce qui est faux, tout semble juste, probable mais aussi invérifiable. Marc Dugain utilise la figure ambiguë de Clyde Tolson, n°2 du FBI, comme narrateur et penche vers la théorie sur l’homosexualité de ces deux célibataires. On suit donc leurs turpitudes, leurs certitudes pour une gestion des Etats Unis, Hoover assit sur son royaume, roi indéboulonnable plus puissant que le président, compilant cherchant tout ce qui...

Un dimanche matin à Valmer

Un dimanche matin à Valmer
Un dimanche matin à Valmer

Un dimanche matin au château de Valmer, (presque) perdu dans les coteaux du vin de vouvray. Toute la famille Bartllebooth se déplaçant pour une (semi) visite des jardins et d’une (semi) manifestation, les bons plan(t)s de Valmer, en l’occurrence, des plantes diverses et variées. Promenade dans les jardins où la propriétaire tente de faire revivre des plantes oubliées ou des variétés rustiques presque disparues. Le jardin a un coté « work in progress » très sympathique, on sent le travail pour (re)créer quelque chose et surtout une volonté d’éviter un formatage, vous savez, ces jardins ras du poil,...

Portishead Third

Portishead Third
Portishead Third

Portishead…third…treize ans… tout ce temps pour publier un troisième album studio. Pour un type comme moi, ce groupe, à l’instar de massive attack, avait bougé les murs, décalé les frontières, crée son propre état. Le trip hop…début des années 90, une unité de lieu, Bristol en Angleterre et un mélange jusqu’alors inconnu de hip hop, de soul et de musique anglaise à la Joy division. Alors 13 ans plus tard, Geoff Barlow, Beth Gibbons et Adrian Utley ont ils quelque chose à nous dire ? Oui et non, non et oui. On retrouve avec ce disque le charme d’une voix unique, envoutante, entêtante. On retrouve...

1 2 > >>