Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Michon, michonons épisode 2

Bartllebooth

Voici donc la suite de ce qui démarra en boutade et qui se transforme en pingpong de création. Hélène ne veut suivre que la partie minuscule, je vais donc sur ses traces et vous trouverez ma suite. Pour ceux qui n’ont pas lu l’épisode 1, c’est ici, ensuite en rouge ce qu’a créé Hélène et ma suite. Alors il faut que je vous dise un peu de cette femme qui fut ma mère, un peu de cette femme qui m'a fait naître dans la besogne... car c'est ma mère, quand même... J'ai su plus tard. Le sang qu'elle avait perdu, le mal que ça lui a fait quand je suis venu, quand j'ai déchiré son corps pour naître. C'était...

Netherland Joseph O'Neill

Bartllebooth
Netherland Joseph O'Neill
Netherland Joseph O'Neill

C’est une déception, non pas de celles qui vous donnent envie de jeter le livre contre un mur, fenêtre ou le plancher mais juste un sentiment d’inachevé en refermant le livre. Netherland de Joseph O’Neill, soit un hollandais seul après le 11 septembre dans New York, sa femme l’ayant provisoirement (ou pas) quitté pour plus de sécurité chez ses parents en Angleterre. Le voilà à errer, et étrangement jouer au cricket avec des immigrés, rencontrant un homme plus ou moins trouble rêvant de monter une ligue pro de cricket au pays du baseball. Sur cette trame, se greffe la mélancolie, les doutes du personnage...

Lettre ouverte à Tony Musselin

Bartllebooth
Lettre ouverte à Tony Musselin
Lettre ouverte à Tony Musselin

Cher Tony, Si je vous écris aujourd’hui, c’est tout d’abord pour vous demander comment vous aller ? Comment se passent vos premiers jours en prison ? J’espère que ce n’est pas trop dur, quoi vous l’avez « bien cherché » en volant déjà une somme qui ferait pâlir un gagnant du loto puis en vous rendant aux forces de police de Monaco….qui ont du être bien surprises mais ce qui nous a permis de découvrir qu’il y a des forces de police à Monaco… Bref, pour tout vous dire, en une dizaine de jour vous êtes passés de l’état de Héro à zéro, de génie à simple d’esprit et ce n’est pas donné à tout le monde....

Michon, michonons

Bartllebooth

Cela a démarré sur un différent sur un écrivain dont j’ai apprécié la prose sur deux livres, le fameux Pierre Michon…Hélène, nouvelle venue mystérieuse sur ce blog à audience confidentielle, n’a comme qui dirait pas la même opinion que moi sur le grand ( ou Petit )Pierre. Suite à quelques échanges sur le sujet, elle m’a lancé une sorte de défi, de jeu en démarrant deux histoires en singeant, raillant le style baroque et parfois emphasé de Pierre Michon. Je pouvais en choisir qu’une, j’ai choisi les deux, prolongeant son démarrage. Voici donc mes suites Vies majuscules : "je suis prof, et je vis...

Tagué à mon tour

Bartllebooth
Tagué à mon tour
Tagué à mon tour

Et voilà, j’ai été tagué sur mes lectures. Je peux remercier Sylvie et son blog de m’avoir tagué même si mon temps de réponse a été un peu long… 1. A quel livre dois-tu ton premier souvenir de lecture? Il y en a deux je crois, Michka l’ourson et Crin blanc, deux livres d’enfant. Le michka reste en moi depuis la maternelle, je ne sais pourquoi 2. Quel est le chef-d'œuvre "officiel" qui te gonfle? En dessus du volcan de Malcom Lowry, malgré de multiples tentatives je n’y arrive pas je trouve que cela fait…en fait ce livre me perd 3. Quel classique absolu n'as-tu jamais lu? Malgré des études (un peu)...

Lettre ouverte à Raymond Domenech

Bartllebooth
Lettre ouverte à Raymond Domenech
Lettre ouverte à Raymond Domenech

Cher Raymond, Je crois que si je vous écris aujourd’hui publiquement, c’est pour enfin déclarer toute l’admiration, tout l’amour que j’ai pour vous. Je sais, cette lettre va faire lever plus d’un sourcil, agacer plus d’une personne, mais comme vous Raymond, je suis un vrai punk et vrai rebelle et j’aime faire les choses à coté de la plaque. Car finalement vous êtes un magicien, que dire un ensorceleur. Mettez vous à notre place de petit supporter de base ne connaissant rien au foot. Depuis une fameuse finale de 2006 dont le seul souvenir mémorable est que quoi qu’il est en face de lui, un ballon...

Flashmob Vitalic

Bartllebooth
Flashmob Vitalic
Flashmob Vitalic

Pour ceux qui me connaissent, vous savez tous que je ne suis pas le plus grand des fêtards ( voir le plus petit des moins grands....). Retrouver donc ici une chronique d’un disque de dance/électronica pourrait presque paraître improbable, mais vous savez tous que je ne suis ni à une contradiction près ni à parfois une ouverture d’esprit ( malgré mon statut de vieux con qui du coup en prend... un coup). Découvert par hasard par l’intermédiaire d’un ami retrouvé grâce à facebook ( ami dont je ne soupçonnais même pas le goût pour la musique de club), je dois avouer que j’ai pris une (petite) claque...

Vies Minuscules Pierre Michon

Bartllebooth
Vies Minuscules Pierre Michon
Vies Minuscules Pierre Michon

Vies minuscules, ROMAN majuscule ? On pourrait presque s’arrêter là dessus après avoir lu ce livre de Pierre Michon. Pierre Michon, je suis passé à coté pendant des années malgré une rencontre il y a bien longtemps. Je l’ai finalement découvert avec son dernier livre publié cette année et je me suis dit suite à cela qu’il fallait que je reprenne le chemin au départ, par le commencement ( mon obsession de la chronologie littéraire). Voici donc Vies minuscules première OEUVRE publié par Pierre Michon. Ce n’est pas à proprement parler un roman, mais une série de portraits de personnes croisées (directement...

On est pas rendu à Loches ou la déliquescence d’un blog

Bartllebooth
On est pas rendu à Loches ou la déliquescence d’un blog
On est pas rendu à Loches ou la déliquescence d’un blog

« on est pas rendu à Loches » est une expression tourangelle qui veut grosso modo dire qu’on y est pas encore arrivé et qu’il y a encore un peu de chemin/travail/effort pour y arriver. L’ironie de tout cela c’est que la route de Tours à Loches est d’une platitude beauceronne et que la seule vue que l’on ait sur cette route, hormis une ligne droite, ce sont des champs à droite et à gauche et le cul d’un 38 tonnes devant vous ainsi qu’une incapacité de doubler le dit camion rendant la route de monotone à exaspérante. Est ce que mon blog est exaspérant, je n’espère pas, monotone, sûrement surtout...