Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

La question du jour

 

C’est la question du jour, voir de la semaine…pas du mois, n’exagérons rien non plus.
« Tu fais quoi comme travail Papa ? ».
 Elle est posée au bon moment par une de mes filles après une semaine qui vida chaque jour mon esprit de tout courage pour rédiger ne serait ce qu’une notule sur ce blog qui pourtant dans son titre évoque vaguement une notion de quotidienneté. Je fus je dois le dire incapable de définir mes fonctions à une enfant de cinq ans, mais pour me rassurer je me dis que je suis tout aussi incapable de  définir à un adulte (à part avec  des blagues ) les tenants et les aboutissants précis de mon travail.
Par un hasard (mal)heureux, la lecture dans le train d’un livre de Raymond Guérin( livre que j'évoquerai plus tard)il me fut permis de lire cette phrase qui mit le doigt sur quelque chose  de sensible « Tout ce que risquait mon pêre
c’était d’être rappellé à l’ordre à cause de son excès de zèle. Il eu mérité cette réprimande. Il n’est pas bon en effet qu’un homme soit à ce point heureux de jouer à l’esclave des  pouvoirs. Le zèle dans le travail est un principe de servitude. Ce qui n’exclut pas l’amour de la chose bien faite, l’art d’œuvrer. » Point sensible pourtant écrit en 1937. Où est la frontière ? Dans cette quête de productivité et de flux tendu, n’est ce pas le jeu de l’entreprise que de faire croire que le zèle et l’art d’œuvrer ne font qu’un ? Et tout cela ne créerait il pas ce stress si souvent évoqué ?

Sur ces considérations qui si elles me font des nœuds au cerveau ne feront pas revenir Dalida, comme dirait un ami au travail, je vais tenter de mettre en avant l’art d’œuvrer sur ce blog sans faire de zèle…pouf pouf cela ne veut rien dire… allez c’est le week-end, je vais œuvrer pour ma famille et dans une forme d’inactivité qui me donne parfois l’impression d’être productif…

Commentaires

bartllebooth 24/04/2008 11:02

bingo mon thib, mon (notre ) metier porte le nom de logistique, mais notre travail en est finalement bien loin...pas le contraire mais presque, nous sommes des artistes faisant le grand écart entre les contradictions du monde formidable de l'entreprise capitaliste....magiciens peut être ? nous devons faire plus avec moins mais dés qu'un tour est raté, tout le monde oublie les tours réussis... @ thom et cécé, j'ai le titre d'analyste logistique car on ne peut mettre roue de secours ou comme dit ce cher Thib, tu es le Tony micelli de la boite

thib 23/04/2008 11:45

même si j'oeuvre à tes côtés depuis toutes ces années, je ne suis pas fichu d'expliquer notre travail.A la rigueur, nous pouvons expliquer notre métier facilement, mais pas notre travail.Dis à tes filles que tu t'amuses, comme ça elles n'appréhenderont pas le fait d'aller au turbin quand ce sera leur tour.good game

*CéCé* 23/04/2008 09:22

C'est vrai ça Thom à raison ! c'est beau c'est bien écrit il y a même une citation, mais finalement ... tu fait quoi comme travail !!!!hihi

Thom 21/04/2008 22:51

C'est bien mignon tout ça mais bon : tu fais quoi comme travail, papa Barttle ? ;-)