Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

La route vers Rennes est bien plus jolie que le sentier vers l'Afrique du sud

J’aurai presque pu regretter ce samedi soir…en route pour Rennes, sous un vent latéral et une pluie battante, mon cerveau casanier pensent  à un France Autriche que j’allais rater, en me rendant (enfin moi, nous quoi la famille Bartllebooth) au  baptême du jeune Jules, convié par des amis, accompagné de ma légère appréhension de  me retrouver dans un endroit où je connais peu de monde.

Mais cela aurait été une erreur… car arrivé dans la banlieue rennaise, happé par l’ambiance, attrapé par une tablée pour jouer à la belote (jeu auquel je n’avais joué depuis un certain temps mais qui garde tout son charme…le vieux con que je suis ne comprenant même pas l’emballement autour du poker si ce n’est une cupidité qui y est liée), dévorant des galettes saucisses, discutant, bavassant, je ne pouvais qu’être heureux, heureux d’être là…

Mais à un moment une illumination masculine eut lieu (ne riez pas, cela arrive) et le match cela en est où ? Découvrant le score, un faible moment d’incrédulité eu lieu avant bien vite de passer à autre chose pour notre tablée. Ce score me fit dire que je n’avais rien raté (comme tous les matchs de l’équipe de France depuis un moment) mais je pensais déjà au traitement qu’allait subir notre Raymond national (plus pour très longtemps j’en ai peur, ou j’espère allez savoir). Cela ne manqua pas et comme tout emballement médiatique, le balancier avait une nouvelle fois  tendance à être quelque peu déséquilibré, comme si la mesure n’existait pas…du coup j’aurais presque tendance à  compatir,  avec ce qu’il doit subir tout de suite. A quoi pensera t il demain en rentrant dans le stade ? Comment moi, nous regarderons le match ?  Que souhaiterons-nous voir ? Une défaite pour que le bail de l’entraineur finisse ? L’enjeu de demain détruira notre regard sur le jeu.  L’enfer est pavé de bonnes intentions, Le chemin vers l’Afrique du sud est lui plein de chaussetrappes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires