Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Love is hell part 1& part 2 Ryan Adams

Bartllebooth
Sur facebook, il y a un ou deux mois de cela, j’avais répondu à un des sondages et classements (débiles ?) qui peuplent cette entité. L’intitulé était « ( 5 CDS that changed my life).  Dans ce classement figurait le(s) disque(s) qui nous intéresse ce jour, soit Love is Hell part 1& part2 de Ryan Adams (attention le premier ou la première qui dit Brian Adams prend une calotte, vous étés prévenus).
Je ne sais pas si ce disque a changé ma vie, mais en tout il fait en fait partie intégrante, un exemplaire étant même présent à demeure dans le chargeur du paquebot qui me sert de voiture.
Intituler un disque « love is Hell » soit pour les non anglophiles grosso modo l’amour c’est l’enfer, ne manque pas de piquant . On sait bien que l’ensemble de la musique pop rock moderne tourne toujours autour de l’amour (elle m’aime, elle m’aime pas, elle m’a quittée, elle  ne me remarque pas etc..), mais là du coup cela va encore plus loin.... Enregistré après le succès des 2 premiers albums du sieur Ryan (heartbreacker et Gold, en considérant que Démolition publié en troisième fut enregistré avant), le retour de la maison de disque fut direct : non commercialisable, non viable, trop sombre, trop déprimant... le résultat fut que Ryan dut enregistrer un autre album en urgence (15 jours je crois) intitulé Rock’n’roll  qui fut publié en Novembre 2003 avec juste ensuite la publication de Love is Hell part 1 et suivi en décembre Love is hell part 2. Je ne reviendrai pas ce jour sur Rock’n’roll mais cela méritera sûrement un jour.
Alors ce love is hell ? Est t-il déprimant tout d’abord ? Pour le dépressif à temps partiel que je suis, je dirais non car il évoque tellement de choses intimes que ce n’est pas déprimant ,c’est juste une vision pessimiste de la réalité et de soi même. Il est vrai que pour faire la fête il vaut mieux du coup acheter un disque de Carlos ou de Céline Dion ( ah non ça c’est pour se suicider ).
Bref Love is hell démarre tambour battant avec The political scientist, chanson sur la pollution et le mensonge politique démarrant tout doucement pour finir dans le strident, démarrage parfait qui vous met bien en condition, vient ensuite Afraid not scared sur un homme en train de mourir.... oui je sais c’est un peu glauque.... la troisième elle évoque une expulsion d’une maison et vient le titre de l’album Love is hell, qui montre le chanteur ( ou le personnage qu’il s’est créé pour ce disque) cherchant plus à déconner avec ses potes que de tenter de draguer une jolie fille dans un bar. Peur du premier pas, peur de la suite, peur que l’amour soit l’enfer. Ensuite une reprise d’oasis, wonderwall, à la guitare sèche à vous faire monter les poils, avoir des frissons, pleurer presque... et cela continue comme cela, des moments moins tristes à certains moments mais toujours à fleur de peau, cette peur ,ce doute.   I see monsters  sur le part 2 faisant idéalement la synthèse avec un homme (presque apaisé) regardant son amour dormir, calme et heureux.... still I see monsters comme il le dit si bien...
Bon en relisant  mon résumé ci dessus, je me dis que vous allez fuir ce disque et sa noirceur, mais ce serait une erreur, musicalement c’est superbe, épuré, un son léger aérien, pas de fioriture de production, juste une symbiose, musique, sentiments, paroles comme rarement j’ai pu en entendre... Ce disque m’apaise en fait, peut être qu’en écoutant sa noirceur je me dis  finalement que mes petits monstres ne sont rien en  comparaison de ceux de Ryan Adams, peut être qu’il me conforte aussi dans l’idéé que nous avons tous nos petits monstres et que mis en musique comme cela, ils n’en sont que plus beau...ou moins terrifiants

Commentaires

bartllebooth 31/08/2009 13:58

dont worry for tour mixed comment in french and in english. Ryan Adams is one of my ( or perhaps my)  favourite artist.I'm glad you enjoyed this review. Have a nice stay  here and come back when you want you will always be welcome see yoo soon and thanks for the comment

onlyhira 31/08/2009 02:17

hello, finally someone understands and feels the music od R.Atrès bon commentaire, je suis une fane depuis les début,llor n ckor mériterait certainement un long commentaire, l'un de ses meilleures albums.je suis tout a fait d'acord avec ton commentaire sur love is hell,a beutiful sadness or heartache.it makes me feel like connected.keep on, nice blog.desolé pour les anglicismes, just english.