Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Du blues du chausson au château de la reine Margot

Bartllebooth
C’est un geste à l’apparence banal, du quotidien presque.... Il est pour moi source de tourments,  de recherche sur le pourquoi d’une telle angoisse au moment du geste... acheter  une paire de chaussons.... C’est qu’on a l’air con avec des chaussons , mais l’utilité ,l’automne approchant , se fait sentir,pour ne pas salir la maison, ne pas avoir froid à ses pieds de vieux.... Il m’a donc fallu me rendre dans un magasin de chaussures, contempler un rayon qui même avec le meilleur agenceur du monde ( là on avait peut être un des plus mauvais) ressemblerait à un mouroir pour pieds et chercher le moins pire et même le choix fait, se dire que c’est le pire de toute façon... ce moment de perplexité est un abyme de désespoir pour moi à coupé un week-end fait de plaisirs si ce n’est simples, rendant au moins la vie simple et belle.

Un vendredi soir avec une sortie entre collègues, une (presque) fête pour mon départ, ( même si ce n’était pas le but de la sortie) , profiter de personnes avec qui pour certains j’ai passé plus de 7 ans et qui dans une semaine ne seront plus des collègues mais d’anciens collègues... Un début dans la cave de mon chef à méditer sur le fait que le vouvray est le vin le plus convivial du monde, puis se rendre dans un restaurant bar ( le publick house ) à Tours  pour.... Manger... Boire... Et écouter un groupe de blues.... Je l’avais presque le blues du coup à partager ce moment avec des personnes que je ne verrai plus quotidiennement..... Et une conclusion, quelque soit les prises de gueule que l’on peut avoir au travail,  derrière chaque collègue il y a un humain, et quand l’humain disparaît de l’entreprise, c’est l’entreprise elle même qui se dissout.... Rire ,se parler... se toucher et vivre.

Le coup du  blues du chausson passé, le samedi devint des plus merveilleux, ma soeur jumelle venant d’accoucher d’une petite Margot, j’en  ai eu les larmes aux yeux, que ce qu’elle désirait arrive enfin, tant de souffrances de doutes et enfin la  lumière merveilleuse de la vie... Bienvenue à toi ma reine Margot, et félicitations aux parents, tu as réussi ma soeur, que te vienne la sérénité. ce moment pu en plus être partagé avec ma mère et une de mes cousines, du coup le vouvray coula de nouveau...
Le dimanche, on trouva un château pour la nouvelle reine, Valmer, qui organisait une fête de la courge ( au moment de me présenter, on m’annonça que c’était un concours local et que mon statut de champion du monde la courge vivante  m’interdisait d’y participer.... )je pensais à Linus alors et espérait presque qu’il puisse retrouver dans ce mélange the great pumpkin, ce qu’il attendra toute sa vie de personnage de strip, cet espoir qui nous fait vivre et qui nous permet d’avancer au risque d’être déçu.
En conclusion, la chanson qui m’a obsédé tout le week-end, un groupe que je ne connaissais pas The Frames, chanson attrapée dans le premier épisode de LIFE ( j’y reviendrai sur cette série).

Commentaires