Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

MEA COULP(A)

BARTLLEBOOTH
J’ai la critique facile et le mot définitif de temps en temps, habitude détestable de celui qui veut faire le malin (mais « qui fait le malin tombe dans le ravin » comme dirait l’autre). Je la ramène comme celui qui sait (pour masquer mes doutes ?)Mais parfois on peut se tromper et il faut surtout être capable de le reconnaître.
 Pourquoi nous raconte il cela et bat il sa coulpe vous demandez vous ? et bien la semaine dernière  en allant sur le blog de l’excellent Arnolux (http://arnolux.typepad.fr/), celui ci gentiment nous offrait un verre de beaujolais et j’avais perfidement remercié l’auteur tout en ergotant sur les qualités gustatives de ce vin. Le week-end passant, mon avis définitif l’était déjà un peu moins (voir mon deuxième commentaire sur l’article) et hier lors d’un (rare) déplacement professionnel dans la riante et luxuriante campagne poitevine, j’ai goûté lors de mon déjeuner un beaujolais extraordinaire, non filtré, à la fois léger et profond, désaltérant et subtil qui m’a fait dire que parfois on ferait mieux de fermer sa gueule. J’ai cependant oublié le nom du viticulteur (Pierre Dupont je crois)   Bref si cela se trouve je pourrai même trouver un Touraine primeur agréable…

Commentaires

dubuc 22/11/2006 15:17

Pas gouté le beaujolpif cette année... Fut dire qu'à new York la semaine dernière je n'en ai pas vu. Et puis j'avais zappé. Disons le franchement. Mais, bon, c'est un pinard qu'on boit pour la convivialité qui entoure sa mise sur le marché, pas pour son oût!!! ;-)Si tu dis qu'on peut s'y risquer, je vais tenter!!!!!

BARTLLEBOOTH 22/11/2006 16:47

ne prend pas le premier venu je crois que le plaisir gustatif d'hier était vraiment lié à l'absence de filtrage