Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Tom McRae king of cards

BARTLLEBOOTH

Il est des disques comme des femmes, il y en a qui nous donne envie de nous retourner dans la rue, de chanter immédiatement mais ce coté tape à l’œil cache souvent un vide, voir parfois du vulgaire. Il n’en est rien pour Tom MacRae, il a ce charme des femmes qui ne vous tape pas dans l’œil au premier regard, une beauté discrète qui vous caresse l’œil (et en l’occurrence l’oreille) et qui vous y fait repenser un peu plus tard, un sourire au lèvre d’avoir pu partager tant de beauté l’espace d’un instant. La femme hélas pour vous a souvent disparue, il ne vous reste que la rubrique « entre nous » de Libé pour la retrouver mais pour Tom MacRae ses disques restent. Vous avez donc abordé ce disque comme les précédents, d’abord un peu déçu par le son et les mélodies, rien de fulgurant vous êtes vous dit et puis son œuvre insidieuse a réussi une nouvelle fois. Vous y avez repensé les jours suivants et de ouais bof vous êtes passé à mais élémentaire mon cher watson. Ce disque laisse une fragrance sonore dans votre cerveau qui ne vous quitte plus, une petite mélancolie heureuse que vous aimez tant. Comme les autres albums de l’auteur, il est devenu une partie de vous, toujours pas un disque parfait, de lui ou d’un autre mais un autre angle à son œuvre.

 

 

Commentaires