Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

David Abiker Le mur des lamentations (tous victimes et fiers de l'être)

BARTLLEBOOTH
Et voici donc la suite des aventures de Maouh, qui après avoir revu à la baisse sont statut d’homme moderne dans le musée de l’homme, n’a cette fois pas de chance,il se retrouve avec un cancer... sur un canevas qui au départ ne pourrait pas paraître drôle, David Abiker pointe les travers de notre société moderne, où le rôle de victime est devenu une forme de salut. Nous (je ?) aimons nous faire plaindre, le syndrome Caliméro en somme, cette victimisation du « c’est trop injuste » nous faisant retomber en enfance. dés qu’une oreille amicale accepte nos doléances, alors nous redevenons « le bébé à sa maman » car le statut de victime donne l’impression d’être une forme de roi.
Maouh découvre donc son cancer, trouve que sa femme ne réagit pas comme il faudrait( ce cri de série américaine qu’il attendrait), tente le coup avec sa mère (qui elle réagit mieux) et passe la vitesse supérieure pour être une victime de compétition. Pas si simple et le narrateur utilisera toutes les armes de notre société moderne, le blog (et oui, on a vite fait de faire son Caliméro sur un blog, moi surtout), les émissions de télévision, une association.... Bref tous les outils moderne qui ont transformés les victimes en héro.... C’est drôle incisif mais sans prétention., cela effleure quelques travers contemporains par petite touche sans être trop manichéen et sans trop juger. J’aime ce genre de livre qui permet de réfléchir tout en gardant un second degré et un décalage salvateur.

Commentaires