Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

le jour d'après

BARTLLEBOOTH

Au départ la grève était prévue pour 24 heures, mais hier soir finalement, je découvrais que le mouvement était reconduit.... Oups, la courge que je suis n’ayant de plus pas pris les coordonnées de la collègue qui m’avait emmené le jeudi matin (c’est bien moi ça!!!), je ne devais plus que compter sur les moyens à ma disposition, soit petit un, mon fidèle destrier métallique à pédale et petit deux , un éventuel train de la SNCF..... Pour le petit un tout semblait ok mais pour le point deux, tout devenait flou....

Le site de la SNCF donnait un train aux alentours de 7h et un autre vers 7H30, je me levais donc tôt pour arriver à la gare en avance, mais en avance de quoi finalement ? Le train de 7h était inexistant, celui de 7h30 également et un bus était annoncé à 7H20, ce qui m’obligeai à me séparer de ma monture... Sniff sniff ..... Je l’attachais donc et attendit le bus qui n‘apparaissait pas mais un train lui fit son apparition sur les rails.... Allez comprendre, même le pauvre personnel de la SNCF non gréviste semblait dépassé.... Bref, je pus donc me rendre à mon travail et en plus il y avait plus de place que d’habitude dans le train.... petite marche pour me rendre à mon entreprise et contempler le levé de soleil sur la gare de Fret, j’aime ce paysage semi industriel el là les couleurs étaient parfaites.... La poésie du quotidien.

Une journée ordinaire coupé par un bon repas au restaurant bien agréable et retour à la gare pour un trafic cette fois normal et comme la SNCF conseillait à ses clients de ne pas prendre le train, du coup le train de retour était presque vide.... seuls les irréductibles comme moi avaient crus au service minimum contre vents et marées....

Casques dans les oreilles je rêvassais en regardant le mouvement du train , Stéphane Huchard me berçait d’une musique subtile, l’album Bouchabouches . Cet album avait était composé sur le thème du métro et il accompagnait idéalement la mise en mode week-end de mon esprit. Ce quartet que j’avais vu en mai de cette année a vraiment un son subtil qui berce l’oreille avec cette osmose entre orgue fender rhodes envoûtant, batterie caressante, fluglehorn Davis(s)ien et basse acoustique accompagnante, discrète et présente. Du coup arrivée chez moi, direction la discothèque et mise sur platine de Miles Davis de « in a silent way », qui sera le morceau de mon week-end et de mon état d’esprit. Après une semaine parfois brouillon et bruyante, la voie du silence pourrait permettre de retrouver la sérénité de l’instant.

Commentaires