Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

qui fait le malin tombe dans le ravin...

BARTLLEBOOTH

C’est étonnant, voir déstabilisant, à vrai dire je n’y comprends rien.

La France a donc élu il y a quelques mois un président de la république, à défaut de choisir une présidente, sur une attente de changement, de reprise en main bref à priori autre chose, une autre politique. La victoire est passée, l’été est passé et... rien. Enfin rien, non je suis méchant, il se passe des choses mais malgré le fait que cela va à l’encontre de pourquoi le président a été élu, tout se passe comme si un « dormez je le veux » a été prononcé et que la plus grande partie de la population accepte l’inepte et le vide comme mode de fonctionnement.

Même si j’étais septique sur une partie des réformes annoncées, je me disais, voyons voir quels effets elles pourront avoir mais pour voir les effets, il aurait fallu qu’il y ait réforme. A la place nous avons eu le droit aux vacances sur le yacht Bolloré, les vacances aux États-unis, le divorce princier d’un président annoncé le jour d’une grève, une augmentation salariale, les négociations déjà négociées avant de débuter les négociations, un jogger, un homme capable d’être le lundi au Tchad, le mardi matin au Guilvinec et l’après midi à New York.... Il est partout il est nulle part, il annonce ,parle de négociations puis a disparu sous d’autres cieux. Comme au bonneteau, on ne sait jamais où il se cache. La communication est pitoyable mais semble plus intéresser les médias que les vrais débats de fond (le rapport sur le temps de papier/antenne/ondes entre le divorce et les mouvements sociaux fut édifiant). Les promesses n’engagent que ceux qui y croient, les croyants ont l’air de peu déchanter pour le moment et comme beaucoup d’homme politique, le but était de rejoindre l’ Élysée, réussir semble presque accessoire, enfin réussir, améliorer le bien commun cela pourrait être pas mal

Commentaires

CéCé 09/11/2007 11:05

Et PAN dans les dents !!!!!! Bien dit Barthell