Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Bartllebooth risque de se répéter

BARTLLEBOOTH

J’ai finalement l’impression de me retrouver dans la peau du journaliste dans la position d’écrire ses marronniers sur la rentrée des classes, les courses de noël, et l’arrivée de la feuille d’impôt.... Bref en ce vendredi matin, je retentais l’usage des transports en commun mais le récit fut déjà fait il y a quelques temps. Rien ne change ou presque, la seule nouveauté fut que dans mon rôle de Gaston Lagaffe, j’avais cette fois oublié mon abonnement de travail. Garçon honnête au demeurant, je m’en ouvrais à la jolie contrôleuse lors du chargement de mon vélo, mais elle me répondis gentiment que ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait ennuyer les clients.... Ouf pour moi mais logique, un contrôle billet aurait été de l’ordre du suicide.

Le midi, pour enlever le froid du début d’hiver rendant mon travail un poil stressant, moules frites au Gambrinus , 5 à tables une bonne bière d’abbaye et c’est comme si rien d’autre n’existait dans un vrai moment de coupure, un vrai moment de vie. Il fut prolonger par une autre émotion l’après midi. je me rendais pour le comité d’entreprise de mon entreprise dont je suis le secrétaire (une sorte de Henri Krasucki en somme.... Non quand même pas ) chez mon producteur de vouvray préféré et lors des dégustations de l’après midi, une nouvelle découverte, un mœlleux 2003 étonnement méditerranéen dans ses arômes, preuve d’une année pas habituelle dans ce terroir. Pour 14 euros, un vin de grande classe qui sera au delà du sublime dans quelques années.

Le soir, pour continuer sur le marronnier, fête du Touraine primeur, passage express et avec le souvenir du vouvray de l’après midi, même pas l’esquisse d’un début de prémisse de tentative de dégustation, quand on a goûté au paradis, il vaut mieux garder le souvenir que le tuer avec du tout venant. En ce qui concerne la fête, je dois avouer qu’en une année mon opinion n’a pas changé... quel vieux con je fais parfois.

Départ pour la Normandie le samedi mais retour express dès le dimanche matin car une alerte à la neige nous a fait fuir, en plus de vieux con je ne suis pas aventurier pour un sou... Retour dans ma tanière feu de cheminée, livres journaux, thé fumé, ordinateur et donc heureux.... Vieux con, pas aventurier et casanier,comme dirait téléphone « ça c’est vraiment toi ».

Dernière chose, pour ceux qui voudraient voir mon visage de vieux con casanier, ma femme suite à un défi inter blog sur la moustache, a décidé de choisir le meilleur du meilleur, c’est à dire montrer ma chère pilosité .... C’est par ici

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

freebutterfly 19/11/2007 13:33

Depuis le temps que je m'évertue à te faire prendre conscience que tu es brillant...
La preuve ici de ton talent d'artiste. Une fois de plus!
Manque plus qu'à utliser ce brillantissime cerveau à sa juste valeur et dans le cadre d'un projet constructif, non?
Friendly.
Freebuttefly

Thom 19/11/2007 11:48

En tant qu'auteur du célèbre essai La Sagesse Ancestrale de L'Homme A Barbe (http://legolb.over-blog.com/article-5238109.html), je ne peux qu'applaudir :-)