Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

E.S.T live in hamburg

BARTLLEBOOTH

Comme son nom l’indique, Live in Hamburg est un  album live… oui je sais, deux fois de suite la même intro, vous allez dire que je manque d’imagination mais avouez aussi que tous les albums live ont live dans leur titre donc ce n’est pas moi qui ait un manque d’imagination.

 

A l’opposé d’hier, cet album est bien un album live capté le 22 novembre 2006 à… Hambourg (logique vu le titre).

 

Cette tournée avait lieu alors que le dernier album du groupe venait de sortir peu de temps avant. Pour ma part j’avais vu le groupe en concert la même année en mai à Coutances, pour un réel plaisir et une réelle magie… mais qui n’était rien par rapport à ce concert.

 

Ce double cd reprend en grande partie Tuesday wonderland, album qui m’avait laissé avec quelques doutes. Etonnement (ou pas) la relecture qu’en fait le groupe en concert me l’a fait redécouvrir et apprécier.

 

A l’écoute on retrouve bien l’esprit d’un concert de E.S.T., c'est-à-dire un mélange de jazz classique en trio, l’ajout d’une légère touche d’électronique ainsi que de réels moments de recherche free. J’y ai retrouvé le plaisir du concert vu, mon cerveau se repassant les images en écoutant la musique.

 

On a là toute la magie du groupe, cette osmose de trois musiciens qui jouent ensemble et où aucun ne prend le dessus sur l’autre. Les solos ne sont pas là pour donner une part à chacun mais pour unifier un ensemble. Les trois musiciens sont capables de caresser et de marteler le temps d’après leurs instruments, avec un égal bonheur pour nous et eux.

 

Cet album est une magnifique synthèse de leur travail et reflète autant le plaisir incomparable  du concert que la recherche des albums studios.

 

Marchez avec eux dans eighthundred Streets by feet, suivez leur definition of a dog  et perdez vous dans une folie douce. Enfin trouvez avec eux ce qui se cache behind the yashmask.  Leurs progressions rythmiques sont uniques et hypnotiques. Je rêverai d’être Dan Berglund le bassiste, garder en même temps ce calme et sortir des sons si étonnants.

 

 Bref cet album est un bijou car il capte en même temps le meilleur d’un groupe de jazz, c'est-à-dire le concert tout en conservant la réussite du travail formel sur le son que ce groupe est capable de faire. N’hésitez pas à en faire l’acquisition, je rembourse les insatisfaits…mais il faudra me convaincre, il n'y a pas écrit emule sur mon visage...

Commentaires