Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

La route Cormac McCarthy

Bartllebooth

la-route_cormac-mccarthy_080722061948.jpgJe crois que cette notule va être plutôt courte. J’ai tourné autour de ce roman un bon moment, hésitant lors de sa sortie en grand format. L’édition au format poche (permettant un investissement moins conséquent) m’a permis de tenter de prendre la route avec Cormac McCarthy…et ce fut pour moi une belle…sortie de route.

Entendons nous bien, c’est surement, un bon livre, je comprends  le fond (un père et un fils errant après l’apocalypse avec un caddie), la forme (de courts paragraphes avec des personnages sans noms, comme si l’humanité avait disparue) mais à aucun moment l’adéquation de la forme et du fond ne m’a parlé. Dés le début je me suis ennuyé, j’ai pris un 4x4 pour quelques raccourcis ( j’ai sauté des pages quoi) mais rien n’y a fait, cette route n’était pas pour moi…

Hydromielle n’a pas aimé, Sylvie si, et pleins d’autres avis ici. Je me sens un peu minoritaire tout de même

Commentaires

Luna 23/05/2011 09:56



"La route" est vraiment un livre très étonnant. QUand je l'ai ouvert, je m'attendais à tout sauf à ça... Il est étrange et dérangeant, mais se lit très facilement. C'est le genre de livre qui
nous encourage à nous poser des questions. Je je peux pas dire que c'est une belle histoire, mais l'idée est là... (j'espère que tu comprends ce que je veux dire !)
Le pire dans "La route", c'est que Cormac McCarthy joue sur l'anonyme : on ne connait pas le nom des différents personnages, mais on est terriblement touché par eux. C'est comme regardé un JT, on
ne connais rien d'eux, mais on aimerait pouvoir les aider, mais c'est impossible...
A lire !

D'ailleurs, si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur "la route" sur mon blog.
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Bartllebooth 17/02/2010 01:05


Bonsoir Aircoba,

argumentaire très développé, je comprends que l'on puisse avoir adoré mais moi cela m'a laissé froid...surement preuve d'un bon livre car les bons livres font rarement l'unanimité


aircoba 14/02/2010 20:00



Ce livre m'a fasciné et a constitué ma porte d'entrée dans l'univers de Cormac McCarthy. J'ai trouvé les dialogues très justes, entre un père méfiant envers toutes traces du peu d'humanité
rescapée des flammes et le gosse, crédule, qui aimerait aider les gens. Ce livre pose des questions, celle de la survie, de la relativité du bien et du mal, de l'amour entre un père et son fils,
et surtout du lègue en termes de morale ou d'éducation qu'on peut laisser à son fils lorsque le monde n'est plus et que l'homme est réduit à l'état de barbare. Le tabou sur le cannibalisme
est très révélateur du sujet principal du bouquin. McCarthy ne donne pas de réponses toutes faites. C'est là aussi une marque de l'auteur, il ne donne jamais de réponses, il se cantonne aux
faits et aux actions de ses personnages. Au lecteur de faire le travail d'interprétation et de se forger sa réflexion. Et puis enfin, le style, la forme. Ce minimalisme dans l'écriture, y'a rien
de superflu, l'accumulation des "et", les phrases sans verbe, ça colle parfaitement au fond, au temps qui n'existe plus, aux journées de survie qui s'accumulent sans vraiment savoir où la route
va les mener. Je comprends que ça puisse rebuter mais de là à dire que c'est le guide du routard de l'apocalypse sur fond de quotidien pipi caca, faut vraiment lire ça entre deux stations de
métro en pensant à la journée de taff qui vous attend. Perso, je me suis arrêté je-ne-sais-combien-de-fois pour relire des passages voire des pages entières. J'ai rarement lu un auteur aussi
fascinant. Grand grand écrivain.



bartllebooth 14/01/2010 09:05


bonjour,

guide du routrad de l'apocalypse, c'est bien cela...peut être que l'auteur a voulu montrer que l'apocalypse c'était cela, il ne se passe rien...mais du coup on s'ennuie


Mad Rothbard 13/01/2010 11:17


Livre sans queue ni tête: simple guide du routard de l'apocalypse..... au fil des pages, rien ne se passe. Il y est décrit des paysages de cendres ...toujours les mêmes... les dialogues entre le
père et son fils n'ont aucun sens et se réduisent au pipi caca quotidien... pour des personnages qui connaissent la fin du monde on aurait pu s'attendre à autre chose ?