Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Le choeur des femmes Martin Winckler

Bartllebooth

C’était un achat qui me rendait si ce n’est heureux, au  moins joyeux…Un nouveau Winckler, un bon moment en perspective….et puis avant même d’avoir débuté le livre, lu un mot, je tombais sur la chronique de Sylvie qui me laissait dubitatif. Le tout était de se forger sa propre opinion.

Voici donc le Docteur Jean Atwood, brillant médecin en devenir, doit avant de valider son cursus passer six mois dans un obscur service de « médecine » de la femme. La suite ne se raconte pas car tout le livre est basé sur des retournements, des avancées, des surprises. On pense à un feuilleton, une série.

C’est agréable, comme peut l’être un livre de Martin Winckler, ce goût du récit, de l’histoire. Si quelques épisodes semblent parfois prévisibles, quelques retournements un peu too much, le livre se lit sans déplaisir. Ce service de « médecine de la femme » m’a permis de découvrir ou approfondir quelques connaissances sur les problématiques féminines en matière gynécologique, problématiques que je soupçonnais mais que mon coté masculin pouvait minimiser.

Cependant, parfois Martin Winckler en voulant faire passer certaines de ces idées (les méchants laboratoires, les vieux médecins d’arrière-garde…) n’y va pas avec la subtilité dune danseuse mais plus avec la mise en échec d’un Hockeyeur. C’est brutal, mais du coup cela desserre presque le propos ce qui est bien dommage. Mais cela ne doit pas masquer le fait que l’on passe un bon moment.   Pas le meilleur livre de Winckler dont la maladie de Sachs a marqué beaucoup de lecteurs dont moi, mais ne boudons pas notre plaisir malgré quelques postures de temps en temps agaçantes.

Commentaires

freebutterfly 05/12/2009 19:33


Comme je disais, je baigne dans "La maladie de Sachs". Je compte sur toi pour me le mettre de côté pour notre prochaine rencontre. Et prévoir dans la foulée la suivante -rencontre! Une bonne
bouteille de bulles dont tu as le secret, une soirée, et une belle discussion en perspective. Partant?
D'autant que, si je ne m'abuse, un certain "Tendre jeudi" attend aussi notre face à face, non?
I miss you, my Friend.
Freebutterfly