Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Tendre jeudi John Steinbeck

Bartllebooth

9782253001317FS.gifC’est un livre revigorant…on en lit un comme cela de temps en temps, positif…Pourtant Steinbeck a plutôt l’image de l’écrivain des raisins de la colère mais là on est sur autre chose.  

Monterey, une rue, la rue de la sardine, une communauté, un microcosme, un instantané de la Californie à la sortie de la seconde guerre mondiale. Cette communauté, Steinbeck avait déjà écrit dessus dans un livre intitulé…Rue de la sardine…que je n’ai pas lu…il semble que ce soit les mêmes personnages mais la guerre est passée. Tout est centré sur Doc, le référant de cette cour des miracles, qui les a aidés tous plus d’une fois mais qui est là un peu perdu, un peu déprimé peu être. Dans cette rue où se côtoient un groupe de vagabonds au grand cœur, un bordel avec une tenancière humaniste  et une épicerie, l’arrivée d’un nouveau visage va sur une semaine faire tourner la terre, remettre les astres dans le bons sens pour arriver à un tendre jeudi.

C’est autant un roman d’une époque, qu’un roman sur l’Homme dans ce qu’il peut avoir de plus généreux. J’ai rarement lu un livre où tous les personnages sont aussi attachants avec leurs défauts et leurs qualités, un livre aimant autant ses personnages. On se laisse bercer par l’écriture de Steinbeck, mi naïve mi philosophique, qui fait passer beaucoup de messages dans une simplicité de façade. Cet instantané d’une époque pourrait être passé, pourrait avoir mal vieilli, mais non 50 ans plus tard le livre a encore son souffle, ce qu’il dit est toujours vrai prêt pour de nombreuses générations de lecteurs et pour moi un livre à offrir, car on ne peut être déçu avec un livre comme cela, ou alors il faut être d’un cynisme que même moi je n’ai pas atteins.

Ce livre me laisse un regret cependant, il y a 13 ans je fis une halte à Monterey, mais j’aurai aimé la faire après avoir lu ce livre pour regarder le lieu autrement et me promener sur cannery row

Essel a aimé

Commentaires