Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le blog bartllebooth

Blog de vieux con

Vies Minuscules Pierre Michon

Bartllebooth
Vies Minuscules Pierre Michon
Vies Minuscules Pierre Michon

Vies minuscules, ROMAN majuscule ? On pourrait presque s’arrêter là dessus après avoir lu ce livre de Pierre Michon. Pierre Michon, je suis passé à coté pendant des années malgré une rencontre il y a bien longtemps. Je l’ai finalement découvert avec son dernier livre publié cette année et je me suis dit suite à cela qu’il fallait que je reprenne le chemin au départ, par le commencement ( mon obsession de la chronologie littéraire). Voici donc Vies minuscules première OEUVRE publié par Pierre Michon. Ce n’est pas à proprement parler un roman, mais une série de portraits de personnes croisées (directement...

On est pas rendu à Loches ou la déliquescence d’un blog

Bartllebooth
On est pas rendu à Loches ou la déliquescence d’un blog
On est pas rendu à Loches ou la déliquescence d’un blog

« on est pas rendu à Loches » est une expression tourangelle qui veut grosso modo dire qu’on y est pas encore arrivé et qu’il y a encore un peu de chemin/travail/effort pour y arriver. L’ironie de tout cela c’est que la route de Tours à Loches est d’une platitude beauceronne et que la seule vue que l’on ait sur cette route, hormis une ligne droite, ce sont des champs à droite et à gauche et le cul d’un 38 tonnes devant vous ainsi qu’une incapacité de doubler le dit camion rendant la route de monotone à exaspérante. Est ce que mon blog est exaspérant, je n’espère pas, monotone, sûrement surtout...

La nouvelle révée Arthur Schnitzler

Bartllebooth
La nouvelle révée Arthur Schnitzler
La nouvelle révée Arthur Schnitzler

C’est un livre court, une centaine de page , une nouvelle qui n’en est pas une, un concentré, une gangue autant dans le texte que dans l‘unité de temps. Nous voici donc à Vienne au début du siècle, le carnaval, un couple, le jeu du mystère, quelques allusions, quelques révélations et le couple va vivre une nuit entre rêve et réalité, chacun de son coté, dans un flou entre fantasme et tentation, acte et désir. Ce qui est étonnant, ce que malgré son age, ce texte n’a pas vieilli, quelques tournures de phrases peut être mais dans le fond, le sujet est brûlant, toujours autant d’actualité. Ce rapport...

Le retour du bartllebooth absent

Bartllebooth
Le retour du bartllebooth absent
Le retour du bartllebooth absent

Me revoilà donc, après une disparition temporaire comme un E chez Perec... Mais je le sais des rumeurs on couru pendant mon absence ( une voix m’a même dit de bouter les anglais hors de France mais la garde de mes moutons m’en a empêchée)... - je dois vous l’avouer tout d’abord, j’ai échoué... oui moi, j’ai échoué... je croyais avoir de bonnes chances mais.... non pas que je briguai la direction de l’EPAD, je n’ai pas de papa, je suis déjà trop vieux et pour avoir travaillé ( brièvement) dans une des tours de la défense, je ne suis pas sur de vouloir promouvoir le centre d’affaires affilié à ce...

Ligne hors service/song for someone The Frames

Bartllebooth
Ligne hors service/song for someone The Frames
Ligne hors service/song for someone The Frames

ce blog va être en congés quelques jours, le temps d'un basculement d'un opérateur téléphonique à un autre, internet et le 22 à Asnières sont donc indisponibles dans la maison Bartllebooth. Je mettrai surement une ou deux vidéos dans la semaine, mais ne vous attendez pas à un activité blogesque conséquente, à bientôt. En attendant voici deux versions de mon groupe obsession de la semaine....The Frames...je me demande encore comment je suis passé à coté de ce groupe depuis le début des années 90 La version studio de song for someone qui est du coup un peu fixe mais concentrez vous sur la musique,...

Du blues du chausson au château de la reine Margot

Bartllebooth
Du blues du chausson au château de la reine Margot
Du blues du chausson au château de la reine Margot

C’est un geste à l’apparence banal, du quotidien presque.... Il est pour moi source de tourments, de recherche sur le pourquoi d’une telle angoisse au moment du geste... acheter une paire de chaussons.... C’est qu’on a l’air con avec des chaussons , mais l’utilité ,l’automne approchant , se fait sentir,pour ne pas salir la maison, ne pas avoir froid à ses pieds de vieux.... Il m’a donc fallu me rendre dans un magasin de chaussures, contempler un rayon qui même avec le meilleur agenceur du monde ( là on avait peut être un des plus mauvais) ressemblerait à un mouroir pour pieds et chercher le moins...

L'incendie du Hilton François Bon

Bartllebooth
L'incendie du Hilton François Bon
L'incendie du Hilton François Bon

Finalement, ne s’en tenir qu’à l’essentiel, la plausibilité peut être,la croyance en une histoire dont vous ne savez finalement si elle est vraie ou pas. Tout vous ferait dire que ce n’est « finalement » qu’un récit mais le ¼ de couverture nous rappelle que c’est le grand retour de François Bon au roman alors.... et bien alors on saisi les mots au vent, on se laisse embarquer et vogue le navire.... Cela commence par une forme de théorie , cet incendie du Hilton et puis on suit notre narrateur ( François Bon ou le personnage de nous même que l’on se crée tous à un moment ou à un autre) . Montréal,...

Petite blague privée

Bartllebooth
Petite blague privée
Petite blague privée

Cette petite notule est en forme de blague privée. Les témoins directs et indirects de ma journée comprendront. Les autres pourront juste repenser à cette scène devenu culte, mais ce qui n'enlève pas le ridicule de cette sortie de VGE ( hormis si l'on se dit qu'il part pour écrire le passage, ou faire croire qu'il a plus de charme que le prince Charles...et alors là cette sortie n'est juste qu'un tour de chauffe) Maintenant, j'ai tout de même un doute, étais je VGE aujourd'hui ?

Et que le vaste monde poursuive sa course folle Colum McCann

Bartllebooth
Et que le vaste monde poursuive sa course folle Colum McCann
Et que le vaste monde poursuive sa course folle Colum McCann

Un livre sur un funambule qui est.... Déséquilibré ( le livre pas le funambule )... C’est le paradoxe du dernier livre de Colum McCann « Et que le vaste monde poursuive sa course folle ». Le postulat de départ du livre, ce sont des vies qui se croisent à New York alors qu’un équilibriste tente de traverser sur un fil (feues) les tours du world trade center. Se croisent une prostituée de 38 ans et sa fille et ses petits enfants, un prêtre irlandais vivant dans le Bronx, son frère venant le rejoindre ( et personnage liant les autres au même titre voir plus que le funambule), le funambule, une bourgeoise...

Lettre ouverte à Philippe Delerm

Bartllebooth
Lettre ouverte à Philippe Delerm
Lettre ouverte à Philippe Delerm

Cher Philippe ( j’espère que vous me permettez de vous appeler Philippe même si ne nous connaissons pas ) Vous écrire par le biais de blog ne me semble ni la chose la plus sensée ni la plus raisonnable que j’ai faite de ma vie car j’ai cru comprendre que dans la maison que vous possédez en Normandie vous n’avez pas internet, la probabilité que vous puissiez tomber sur cette notule est donc de l’ordre de gagner au loto ou de sortir avec Sophie Marceau ( ou Julianne Moore) pour moi. Figurez vous que jeudi soir j’ai regardé la télévision ( oui cela m’arrive), attiré par une émission appelé la grande...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>