Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

3 articles avec in tne mood for fiction

Michon, michonons épisode 2

Bartllebooth

Voici donc la suite de ce qui démarra en boutade et qui se transforme en pingpong de création. Hélène ne veut suivre que la partie minuscule, je vais donc sur ses traces et vous trouverez ma suite. Pour ceux qui n’ont pas lu l’épisode 1, c’est ici, ensuite en rouge ce qu’a créé Hélène et ma suite. Alors il faut que je vous dise un peu de cette femme qui fut ma mère, un peu de cette femme qui m'a fait naître dans la besogne... car c'est ma mère, quand même... J'ai su plus tard. Le sang qu'elle avait perdu, le mal que ça lui a fait quand je suis venu, quand j'ai déchiré son corps pour naître. C'était...

Michon, michonons

Bartllebooth

Cela a démarré sur un différent sur un écrivain dont j’ai apprécié la prose sur deux livres, le fameux Pierre Michon…Hélène, nouvelle venue mystérieuse sur ce blog à audience confidentielle, n’a comme qui dirait pas la même opinion que moi sur le grand ( ou Petit )Pierre. Suite à quelques échanges sur le sujet, elle m’a lancé une sorte de défi, de jeu en démarrant deux histoires en singeant, raillant le style baroque et parfois emphasé de Pierre Michon. Je pouvais en choisir qu’une, j’ai choisi les deux, prolongeant son démarrage. Voici donc mes suites Vies majuscules : "je suis prof, et je vis...

SES MAINS SUR MOI

BARTLLEBOOTH
SES MAINS SUR MOI
SES MAINS SUR MOI

Je n’aime rien tant que sortir, que quand il me sort. Seule je ne suis rien, je ne fais rien, je suis totalement dépendante de lui mais c’est ainsi je l’accepte, de lui j’accepte tout…Il m’emmène dans de grandes salles ou dans des bars enfumés car j’aime être regardé, j’aime que l’on nous regarde. Quand il me prépare, me fait belle, je suis aux anges, il tellement prévenant, pas de maquillage je n’aime pas cela, je ne suis pas faite pour cela, juste un peu de crème pour que ma peau brille à la lumière. Il me met mon manteau, ma protection comme il me dit et nous voilà partis, dans le métro, en...