Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Un parfait week-end parfait

BARTLLEBOOTH

Un parfait week-end parfait, c’est une forme d’osmose, de conjonctions, d’alignements de planètes et d’étoiles allez savoir, bref c’est une vraie dose de bonheur auprès de ceux que vous aimez. Retour en arrière pour des explications.

Pour débuter un parfait week-end parfait, le mieux est de grignoter du temps, cette denrée si précieuse, si abondante et si rare à la fois à force de gaspiller ( « que de temps perdu à tenter de gagner du temps » a dit Paul Morand ), bref les fameuses RTT (tant qu’elles existent , car tant décriées quand elles auront disparu, les regrets seront profonds) avec un vendredi pour préparer un départ en pays nantais. Petit plaisir, emmener les filles à l’école, prendre un petit déjeuner en lisant l’équipe avec une tasse Charlie Brown offerte par votre femme (merci encore), quelques courses, préparation des valises et surtout direction Chancay pour acheter quelques bouteilles chez votre viticulteur et le faire découvrir à votre témoin de mariage.

Après la route, début de la dégustation avec le 2003 moelleux clos baglin, de l’or en barre ce vin et voir que votre geste d’aller l’acquérir et de l’emmener n’est rien par rapport au bonheur de le déguster entre amis, du temps hors du temps.

Le samedi, errance dans Nantes centre ensoleillée ,après une descente en tramway pour voir les enfants émerveillés par ce simple outil de déplacement. Des rues déjà faites, des magasins déjà faits mais chaque moment est unique et les plaisirs différents à chaque fois. Le vrai tour de force fut de trouver un restaurant pour 4 adultes et 3 enfants, ce qui fut fait non sans mal et étonnement un restaurant où la nourriture était meilleure que le service (sévices ?), plutôt atypique en ce moment .Tentative de vin italien mais après la veille au soir tout semblait morne. Manège pour les enfants ( un rituel immuable pour quelques années) et retour en fin de journée. Voyage entre hommes pour le repas du soir ( nous fûmes mignons dans l’épicerie chinoise à chercher notre bonheur ), passage par des maisons illuminés pour noël, mes impression se balançant entre le navrant et l’émerveillement du travail accompli. Par contre toute cette utilisation d’électricité pour les fêtes, cela ne me semble pas trop écolo...

comme mon témoin me connait mieux que moi, une série limitée de whisky Cardhu fit son apparition sur la table , pas inintéressante dans ses arômes de terre et pas trop sucré. Quelques gouttes de Michel Couvreur pour comparer (lui à la limite du cognac), bouteille unique dont le goût disparaîtra avec la fin du liquide ambré. C’est vraiment la tendance du moment, en alcool, vêtements, produits high-tech , ce marketing de l’unique qui parfois se justifie mais qui permet aussi de vendre plus cher quelque chose en caressant les gentils consommateurs que nous sommes, si j’achète unique suis je unique ? Mon ego le croit ce grand naïf.

Pour continuer le repas, un Chinon 2005, un peu vert vu l‘année mais plein de promesses pour la suite et surtout un goût plus rustique, plus Chinon et moins boisé. Encore de l’alcool vous direz vous. C’est vrai mais si nous avons bu beaucoup, nous n’avons pas trop bu, ce fut une sorte de grande dégustation pour chercher nos goûts chéris.

Dimanche, la fameuse tempête annoncée fit son apparition, juste une sortie pour acheter des huîtres que nous couplâmes à un vouvray sec 2006, l’assemblage de l’iode, du minéral et de la pointe de sucre fit des étincelles.

Et après il fallut rentré sous la pluie mais je n’étais même pas triste, ce plein d’amitié et d’échange valait tout les antidépresseurs du monde, une cure de jouvence après 20 ans d’amitié et un plaisir toujours intact . C’était un vrai parfait week-end parfait.

Commentaires

bartllebooth 05/12/2007 15:40

whisky, poésie idothée nous avons des goûts en commun

Idothée 05/12/2007 12:04

heu ...je note aussi les marques de whisky
j'envie ton Week-End : )

bartllebooth 03/12/2007 21:20

heureux que la notule t'ait plu et heureux de te revoir dans les parages

arnolux 03/12/2007 18:05

Effectivement, raconte comme tu le fais, ces plaisirs simples rappellent ce qui composent la vraie vie. Je me suis regale en lisant cette notule et elle me rappelle que je devrais aussi parfois oublier que le travail n'est pas un but en soi mais un moyen pour profiter.