Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Trauma circus

BARTLLEBOOTH
Trauma circus
Trauma circus

Bon alors tout d’abord le traumatisme, même ma soeur jumelle ne semble pas s’en souvenir... Dans ma petite enfance, résidant à Marly le roi, face à l’appartement que louait ma mère, vint un jour un cirque comme il en tournait encore beaucoup il y quelques années. Mon désir d’enfant était forcément de m’y rendre et ma maman me demanda si j’avais des devoirs.... que répondis je ? Non bien évidemment mais ce n’était hélas pas la vérité, cela aurait été trop simple... je me rendis donc au spectacle de cirque, mais le retour à la maison se transforma du beau temps à l’orageux. La raison ? Ma mère avait...

Venises Paul morand

BARTLLEBOOTH
Venises Paul morand
Venises Paul morand

Comme je suis un fils indigne, c’est un livre que j’ai offert à ma chère maman pendant les vacances mais que j’ai lu avant elle…avec son accord. Je l’avais choisi car comme elle adore Venise, c’était un cadeau de facilité... De Paul Morand, je connaissais le nom sans pour autant en savoir plus sur l‘homme, l‘écrivain ou l‘écriture. Ce livre compte les souvenirs multiples de l’auteur sur cette ville à l’orée du 20e siècle, des rencontres qu’il a pu y faire, d’un monde en déconfiture et d’un nouveau se construisant. Le coté diplomate ancien régime de l’homme devrait agacer mais son style lui pardonnerait...

Une petite graine d'automne

BARTLLEBOOTH
Une petite graine d'automne
Une petite graine d'automne

Pour les moins vieux d’entre vous , quoi que n’ayant pas fait d’étude mercatique sur l’age moyen des visiteurs de ce blog, je ne sais pas quel est l’age moyen et si la ménagère de moins de 50 ans passe par ici. Bref pour les personnes de ma génération, certains doivent se rappeler d’un groupe qui s’appelait The Housemartins , Ce groupe, un groupe de pop extraordinaire avait fait un titre qui s’appelait I smell winter. Eh bien aujourd’hui cela sentait le I smell autumn... il faut de nouveau sortir les manteaux et sur mon fidèle destrier à pédales, les petits gants sont bien pratiques le matin pour...

les falsificateurs Antoine Bello

BARTLLEBOOTH
les falsificateurs  Antoine Bello
les falsificateurs Antoine Bello

Un jeune islandais se voit engagé dans une entreprise de consulting de son pays et se voit proposer par son supérieur direct de rejoindre une société mystère dont le travail est de falsifier le réel…oui oui vous avez bien lu, falsifier le réel. Comme cela ça a l’air stupide ou impensable, mais le but de cette société est de bien choisir les événements à falsifier pour modifier les décisions à venir. Les buts de cette société restent mystérieux mais ses membres ne doivent rien prendre à la légère pour réussir, car une simple erreur pourrait mettre à jour l’existence de cette société. Elle s’entoure...

Tentative d'épuisement d'une table de nuit

BARTLLEBOOTH
Tentative d'épuisement d'une table de nuit
Tentative d'épuisement d'une table de nuit

Non pas que je veuille vous décrire tout ce qui se trouve sur ma table de nuit (vous seriez déçu par la pauvreté du contenu) mais une notule d’un blog ami sur les livres que l’on arrive pas à finir m’a fait me rappeler que tout un tas de livres traînaient sous, sur et à coté de ma table de nuit. Voici donc dans un ordre aléatoire les livres qui seront lus (ou pas), que j’ai débuté (ou pas) et qui squattent mon environnement de nuit. 87eme district tome 7 Ed Mcbain . J’ai en projet depuis pas loin de 2 ans maintenant de lire les 55 romans que comporte cette série... vaste projet dont je ne vois...

David Abiker Le mur des lamentations (tous victimes et fiers de l'être)

BARTLLEBOOTH
David Abiker Le mur des lamentations (tous victimes et fiers de l'être)
David Abiker Le mur des lamentations (tous victimes et fiers de l'être)

Et voici donc la suite des aventures de Maouh, qui après avoir revu à la baisse sont statut d’homme moderne dans le musée de l’homme , n’a cette fois pas de chance,il se retrouve avec un cancer... sur un canevas qui au départ ne pourrait pas paraître drôle, David Abiker pointe les travers de notre société moderne, où le rôle de victime est devenu une forme de salut. Nous (je ?) aimons nous faire plaindre, le syndrome Caliméro en somme, cette victimisation du « c’est trop injuste » nous faisant retomber en enfance. dés qu’une oreille amicale accepte nos doléances, alors nous redevenons « le bébé...

au rythme du plaisir

BARTLLEBOOTH
au rythme du plaisir
au rythme du plaisir

Un dimanche matin, quand votre réveil sonne vers les 07H45, l’espace d’un instant, votre esprit se dit, mais quel con quel con... En plus la seule raison de se lever étant d’aller courir fait que l’on doute de sa santé mentale... pas longtemps car j’ai depuis quelques temps compris que personne n’avait une santé mentale saine, la normalité dans ce domaine n’existant pas. Bref après un petit déjeuner rapide et une bise aux trois femmes de ma vie, qui avaient fait l’effort de se lever pour me dire en revoir, direction Tours pour les fameux 10km, avec passage chez mon ami thibthib , car nous avions...

Hip hip Michalak

BARTLLEBOOTH
Hip hip Michalak
Hip hip Michalak

24 heures et quelques moments de réflexion, de la première impression à une synthèse de l’ensemble. Du match d’hier, j’avais écrit « Ce fut un match tendu, embrouillé comme un jour de pluie, mais sans pluie » et je ne renie rien à cela. Je pense encore à la tension de la première mi-temps mais finalement l’équipe de France a bien joué et mieux a su gagner en optimisant les moments clefs. Mon esprit ne garde qu’une image de ce match, c’est la passe au pied de Frederik Michalak. Je ne l’ai pas revu et me demande si je veux la revoir je garde juste en tête ce regard à gauche et ce coup de pied à droite,...

OUFFFFF

BARTLLEBOOTH
OUFFFFF
OUFFFFF

Cette journée était quand même importante, elle me permettait pour la troisième fois de mettre mon désormais célèbre anecdotique maillot du XV de France, et tout cela en moins d’un mois. Pour conjurer le mauvais sort je ne l’avais pas mis dès le matin (serais je superstitieux ?), mais les promesses d’un matin bleu et frais (ah le brouillard sur la Loire à la levée du jour...), le nez au vent sur mon vélo me faisait dire que rien ne pourrait arriver de négatif en ce jour. Seule la remarque de ma fille me fit rire jaune quand je lui dis qu’il fallait se dépêcher car sinon papa pouvait rater son train...

Michka Assayas exhibition

BARTLLEBOOTH
Michka Assayas exhibition
Michka Assayas exhibition

Celui là il y a quelques années je l’aurai adoré... Journaliste que j’avais entendu du temps des soirs où j’écoutais Bernard Lenoir, chef du projet du dictionnaire du rock, l’auteur avait sur le papier tout ce qui devait me faire passer un bon moment... Eh bien non, tout faux. Sur la vie d’un pseudo journaliste fan de rock qui vit dans un monde semi comateux et dépressif il n’y ni fenêtre de lumière, ni respiration, qu’un constat acerbe sur une société qui si elle n’est pas fictive n’est qu’un micron dans le monde contemporain (grosso modo, journaliste parisien, fan de joy division, et vouant un...

1 2 > >>