Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

Des vents contraires Olivier Adam

Bartllebooth

9782879296463.gifIl ya finalement deux sortes d’écrivains, les physiques et les psychiques…que dans ces deux catégories, qu’il y ait des bons et des mauvais, c’est un fait, mais soit l’écriture prend aux tripes, soit elle prend le cerveau.

Olivier Adam est un écrivain physique, c’est indéniable…se plonger dans un de ses livres, c’est être mené, c’est sentir la vie, nous ne sommes pas dans l’analyse du sentiment mais dans  le sentiment lui-même.

Un écrivain dont la femme a disparu sans raison s’en revient avec ses deux enfants dans sa région natale (A St Malo) pour tenter de reconstruire un édifice dont une des poutres maitresses manque. Entre les doutes sur le pourquoi de la disparition, et la lutte pour maintenir ses enfants au dessus de la ligne de flottaison, l’homme lutte aussi avec lui-même.

C’est beau, c’est triste, c’est poignant. Ce sont ces 3 adjectifs qui me viennent en tête avec ce livre. Le sujet ne prête pas  au sourire mais il  aurait pu faire basculer également le livre dans le mièvre ou le pathos, mais non.  Olivier Adam tient son récit, ses personnages, marche comme un chat, nous fait lire comme on suivrait un équilibriste, on a peur que tout se casse la figure mais non, tout tient. Peu d’espoirs dans ce livre, si ce n’est que l’humain lutte pour surmonter tout, que les failles et les doutes sont partout mais que la vie quoi qu’il se passe reprend le dessus. Un beau livre éclairé d’une lumière noire.

 

Clarabel a aimé, tu lis quoi aussi, et buveur de mots et Cuné  

Commentaires

Nelfe 30/05/2010 12:49



J'avais vu passé ce livre lors d'un partenariat mais je n'avais pas tenté. A la lecture de ta critique, je vais le rajouter dans ma LAL. Il a l'air très prenant ce roman.



Veronique 20/04/2010 16:38



Tu en parles vraiment très bien. Tes trois adjectifs résument très bien ce que j'ai ressenti.



amanda 14/04/2010 10:02



yep, tut à fait d'accord, il marche sur un fil sans jamais tomber dans le pathos. une de mes plus belles lectures l'an dernier



aml 14/04/2010 09:14



D'accord pour cette analyse, je me permets d'ajouter que les personnages dits secondaires sont aussi très "riches"...bises