Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

une année en satin blanc

Bartllebooth
une année en satin blanc
une année en satin blanc

Une année en satin blanc….une nuit….cela va être l’air de fin d’année pour ma part qui se transformera en air de 2010. Un peu de douceur dans ce monde de brutes…Une année 2009 qui aura vu pour moi un changement de travail non prévu mais bénéfique, un bilan personnel plutôt agréable, du beau satin blanc quoi, tout doux…tout propre…. et une pensée pour ceux dont la texture de l’année qui s’achève ou qui va débuter est plus rêche, plus noire, en espérant un peu de douceur pour eux…la lumière vient à un moment. Alors pourquoi ce Night in white satin des Moody blues…Le père noël ayant ramené l’intégrale...

Joyeux noël

Bartllebooth
Joyeux noël
Joyeux noël

Avec un jour de retard, mais le coeur y est quand même. Joyeux noël à toutes et tous et merci de venir jetter un oeil par ici de temps en temps, c'est le meilleur cadeau que je puisse avoir...à bientôt tout le monde

La route Cormac McCarthy

Bartllebooth
La route Cormac McCarthy
La route Cormac McCarthy

Je crois que cette notule va être plutôt courte. J’ai tourné autour de ce roman un bon moment, hésitant lors de sa sortie en grand format. L’édition au format poche (permettant un investissement moins conséquent) m’a permis de tenter de prendre la route avec Cormac McCarthy…et ce fut pour moi une belle…sortie de route. Entendons nous bien, c’est surement, un bon livre, je comprends le fond (un père et un fils errant après l’apocalypse avec un caddie), la forme (de courts paragraphes avec des personnages sans noms, comme si l’humanité avait disparue) mais à aucun moment l’adéquation de la forme...

Layers of light Nils Landgren/Esbjörn Svensson

Bartllebooth
Layers of light Nils Landgren/Esbjörn Svensson
Layers of light Nils Landgren/Esbjörn Svensson

On tombe dessus par hasard, sur un disque dur rempli (saturé ?) de fichiers mp3 et autres, obtenus de façon (il)légale. Mon pianiste préféré, le regretté Esbjörn Svensson (sans ses comparses) et un tromboniste ( oui oui, un tromboniste) de jazz Nils Landgren, tous les deux suédois et un disque enregistré à deux pour un mélange d’instruments peu communs. Pourquoi ne pas avoir prêté une oreille attentive avant à ce disque ? Le nombre de fichiers évoqués plus haut et ma petite connaissance du saxophoniste, réputé pour son travail sur le funk et moi le funk, ce n’est vraiment pas mon truc. Publié en...

Démon Thierry Hesse

Bartllebooth
Démon Thierry Hesse
Démon Thierry Hesse

C’est un cercle qui tente d’enfermer l’infiniment grand et l’infiniment petit. La « grande » et la petite « histoire ». Démon de Thierry Hesse, soit un journaliste spécialiste des catastrophes naturelles, blessé en Tchétchénie, qui s’interroge autant sur ce qui l’a amené là, autant que sur l’histoire de ses grands parents juifs russes que lui révèle son père au crépuscule de sa vie, père qu’il n’a en fait jamais cerné et qui est avec le mal le sujet principal du livre. on suit avec grand intérêt cette histoire familiale, cette histoire d’un siècle slave, liée par l’auteur à l’Histoire où l’on croise...

En compagnie du fleuve Thierry Guidet

Bartllebooth
En compagnie du fleuve Thierry Guidet
En compagnie du fleuve Thierry Guidet

Un nouveau rendez vous manqué ? Peut être… une attente de ma part différente de ce qui se fait ? Sans doute. Mais deuxième livre sur la Loire et deuxième déception. La première fut avec le livre de Bernard Ollivier et là, la déception est un peu la même. Pourtant ce fleuve me tient aussi compagnie deux fois par jour, me permet de rêver le long de mon parcours quotidien vers mon travail salarié. Nous sommes sur le même postulat de départ, parcourir la Loire de bout en bout, à pied. Où Bernard Ollivier « trichât » en utilisant un canoë, là Thierry Guidet ferra son parcours totalement à pied, bien...

In a snow mood, the loneliness of a poor driver at night

Bartllebooth
In a snow mood, the loneliness of a poor driver at night
In a snow mood, the loneliness of a poor driver at night

La nuit, tous les chats sont gris…la nuit dernière c’était plutôt tout est blanc. Rentrée dans mes pénates après ma dernière journée de travail de nuit de la semaine. Il est 4H45 et je roule entre le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire. Le thermomètre de la voiture marque -7°c et…il neige…Le pauvre citadin que je suis pensait qu’il ne neigeait que quand il faisait 0…et non, et il ne neige pas qu’un peu, c’est un peu la tempête et me voilà au fin fond de la campagne sur des routes sans traces, immaculées (je repense à la pochette de Hejira) et où le sol se confond avec le ciel grâce ou à cause de la...

la photo du mégalo

Bartllebooth
la photo du mégalo
la photo du mégalo

J’ai été taquiné ce jour par une chère amie qui me traitait de mégalo parce que je changeais périodiquement ma photo sur facebook…alors suis-je mégalo ? On l’est tous, peut être que je tente juste d’assumer ma tête ce qui m’a pris quelques années. Alors pour être mégalo jusqu’au bout, rien de mieux qu’une photo de circonstance. La neige sur la Touraine, le froid (-8°c dans le Loir-et-Cher la nuit dernière et une expérience unique, la conduite à 3H du matin d’un chariot transpalette dans la nuit et le froid...) plus la lecture actuelle de Démon de Thierry Hesse donne cette équation et le résultat...

Hejira Joni Mitchell

Bartllebooth
Hejira Joni Mitchell
Hejira Joni Mitchell

C’est faire contre-pied, ou un pied de nez, bref alors que les médias nous parlent de notre barde belgo suisso américano français Johnny « assurancetourix », j’ai moi décidé d’évoquer en ce jour non pas un Johnny mais UNE Joni, si ce n’est LA JONI , Joni Mitchell, la seule l’unique. Hejira…le voyage…un album fait sur une trame d’un voyage solitaire que fit la chanteuse à travers les états unis et des instantanés de ce qu’elle vécut, pensa, à ce moment là. Joni Mitchell n’avait pas encore le statut d’icône mi jazzy/mi folk qu’elle a aujourd’hui en livrant ces dernières années des disques que l’on...

Hyrok Nicolaï Lo Russo

Bartllebooth
Hyrok Nicolaï Lo Russo
Hyrok Nicolaï Lo Russo

C’est presque étonnant comment ce livre m’est arrivé dans les mains. Chez ma libraire préférée, je lui commandais ce livre Hyrok de Nicolaï Lo Russo, dont j’avais noté le titre dans un petit carnet sans me souvenir d’où j’en avais entendu parler (Peut être le monde des livres) " edit: après une enquète approfondie, il semble que le monde des livres n'en ai pas parlé mais le "toujours en avance" Thom. C'est là que j'ai du noter le titre. Allez voir les commentaires, cela vous permettra de vous rendre compte que votre serviteur est un peu...ailleurs" ni de quoi il parlait. « Advienne que pourra »...

1 2 > >>