Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le blog bartllebooth Blog de vieux con

écoute perpétuelle épisode 19

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 19
écoute perpétuelle épisode 19

Del Amitri : change everything Un groupe écossais dont je connais peu de choses, mais je l’avais vu mettre le feu à un Taratata il y a des années. Cet un album formidable, de rock pop basique, bien équilibré un peu folk sur les bords. On sent un groupe sincère qui ne calcule pas, qui fait juste ce qui lui plait et qui est de ce fait touchant. C’est étonnant que ce groupe soit peu connu car il y a des titres dans ce disque qui sont de véritables hits en puissance (enfin pour moi en tout cas…) Extreme : III sides to every story J’ai eu une courte période Hairy metal (non ne riez pas) et ce disque...

Bartllebooth recentre le débat : happy hour

BARTLLEBOOTH
Bartllebooth recentre le débat : happy hour
Bartllebooth recentre le débat : happy hour

Comme tous les (ex)alcooliques(maintenant je suis père de famille), l ‘Happy Hour c’était la joie d’avoir deux verres pour le prix d’un à une heure pas désagréable pour le couche tôt que j’étais. A la recherche de ce double effet kiss cool, je remettais le couvert hier soir avec François Bayrou (non non on a pas pris l’apéro ensemble). Etant un français qui travaille et père de famille, arriver à gérer mon timing pour avoir mangé, rangé lavé et couché les enfants (quand je dis ranger c’est la maison hein pas les enfants ) et être devant ma télé pour le début de l’émission nécessitait une implication...

it's all so quiet...

BARTLLEBOOTH
it's all so quiet...
it's all so quiet...

Alors là piège. Comment parler quant on a rien à dire ? Les esprits perfides diraient que c’est ce que je fais la plupart du temps sur ce blog (ça c’est pour mon coté contrition) et ceux qui me connaissent au travail diraient que c’est le point essentiel de mon boulot ( mais je mets un point d’honneur à bien le faire…non là je joue le caliméro génétiquement modifié au don quichotte ). Alors week-end d’inactivité la plus totale ou presque débuté le vendredi soir par une soirée télé et tenez vous bien visionnage intégral des…enfants de la télé….je sais je sais c’est honteux mais mon cerveau demandait...

Les oubliés Christian Gailly

BARTLLEBOOTH
Les oubliés Christian Gailly
Les oubliés Christian Gailly

Les oubliés ou l’histoire d’un « couple » de journalistes partant rencontrer une violoncelliste disparue du monde public et sur la route l’un des deux meurt et l’autre trouvera l’amour. J’ai toujours aimé Christian Gailly, je pense à BE BOP et à un soir au club mais là il y a un truc qui ne fonctionne pas. L’écriture n’est pas mauvaise mais elle est comme boiteuse, elle avance en traînant la patte si je peux m’exprimer ainsi. Christian Gailly ayant été un musicien de jazz, cela fait comme si la section rythmique jouait de temps en temps à contre temps. Le thème est bon mais il y a un mais. Pas...

Jazz forcément jazz post scriptum

BARTLLEBOOTH
Jazz forcément jazz post scriptum
Jazz forcément jazz post scriptum

Dans cette fameuse visite dans les fastes de la république, j’étais heureux de retrouver Brieuc 75 cette photo le prouve et on retrouve sur son visage sa retenue légendaire….

Poison et quatres petits monstres (tricks) Ed McBain

BARTLLEBOOTH
Poison et quatres petits monstres (tricks) Ed McBain
Poison et quatres petits monstres (tricks) Ed McBain

Allez deux pour le prix d'une, les deux aventures suivantes du 87eme district, ma marotte depuis un moment déja. Pour tout vous dire ces deux histoires sont les deux meilleures que j'ai lues de la série. La première parle d'un empoisonnement Poison, empoisonnement à la nicotine (à l'heure de l'interdiction du tabac dans les lieux publics cela est cocasse) et met en scène un personnage que l'on pourrait qualifier de secondaire du district Hal Willis, qui prend une densité et une humanité formidable. La seconde Quatre petits monstres (tricks) croise trois histoires qui permet à Mc Bain de développer...

jazz forcément jazz

BARTLLEBOOTH
jazz forcément jazz
jazz forcément jazz

Vous attendez donc votre invité, nous sommes Vendredi soir et vous venez juste de finir la veille son livre sur les jardins en Touraine, prêt à dégainer vos remarques et impressions. Finalement c’est une première pour vous d’être confronté à l’auteur d’un ouvrage que vous avez lu et en plus apprécié. Le repas est prêt (mâche betteraves, veau aux chanterelles et crumble aux poires fait par madame qui prouve que ses talents culinaires restent intacts malgré mon appropriation dictatoriale de la cuisine…). Vos filles regardent un dessin animé et en attendant votre invité vous feuilletez un vieux numéro...

Bartllebooth veut être jeune pour être gagnant gagnant

BARTLLEBOOTH
Bartllebooth veut être jeune pour être gagnant gagnant
Bartllebooth veut être jeune pour être gagnant gagnant

Après une escapade parisienne d’une journée (narration à suivre Mercredi ou Jeudi), nous nous hâtions ma femme et moi pour rentrer à temps pour visionner Ségolène dans son oral de rattrapage. Quelles idées avais je en tête en voulant regarder cette émission ? La voir se relever tel un phénix après une semaine qualifiée de difficile ? Ou bien le vieux côté sadique de mon esprit désirait insidieusement la voir se planter ? N’ayant pas vu l’émission avec Nicolas Sarkozy, je ne savais que peu de chose sur le concept et là j’ai vite déchanté…Un panel censé être représentatif de la société française...

Bartllebooth recentre le débat

BARTLLEBOOTH
Bartllebooth recentre le débat
Bartllebooth recentre le débat

Ah il est beau le français, il est télégénique il fait vrai il a un visage et il pose les « vrais » questions…. Je me faisais cette réflexion en regardant François Bayrou, le public présent sur le plateau et les images garanties 100 % numériques et de vérité vraie des webcams. Les journalistes ont ils si peur de leur propre travail, de leur image qu’ils ne peuvent plus que faire le passe plat ? Maintenant sur le fond, Bayrou a été bon sur son coté troisième voie, pas de promesse intenables et pas de charme facile. J’aime la phrase « je ne fais pas de promesse mais je prend des engagements ». C’est...

écoute perpétuelle épisode 18

BARTLLEBOOTH
écoute perpétuelle épisode 18
écoute perpétuelle épisode 18

The Verve : urban Hymns Le testament de The verve qui a implosé après la réussite autant artistique que commerciale de cet album qui marque pour moi la fin du coté épique de la brit pop. Cet album est somptueux de bout en bout, il y a du lyrisme et de la plénitude, la force d’un groupe qui ne doute pas et se sent maître du monde. Chanter Lucky Man à plein poumon et se croire invincible c’est le pouvoir de cet album. Tom Waits : Mule Variations Ce cher Tom Waits a toujours eu la cote auprès des critiques et j’ai donc acheté deux albums de Tom Waits , celui ci et rain dogs. Et alors….alors rien j’y...

1 2 > >>